Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Le rang de ministre d'Etat se justifie par le parcours politique, selon Borne

Elisabeth Borne, devenue mercredi ministre de la Transition écologique mais sans être ministre d'Etat contrairement à ses deux prédécesseurs, a souligné mercredi à BFM TV que si elle n'avait "pas le parcours politique de ses prédécesseurs", son profil présentait d'autres "atouts".

"Etre ministre d'Etat, c'est d'abord la reconnaissance d'un parcours politique, cela correspondait au profil de mes prédécesseurs, comme cela correspondait aussi au profil de François Bayrou quand il a été ministre ou à Gérard Collomb", a-t-elle souligné.

"Cela ne vous a pas échappé, effectivement je n'ai pas ce parcours-là, j'ai un autre parcours dont je suis fière et dont je pense qu'il me donne des atouts", a résumé Mme Borne.

Cette ingénieure de 58 ans, haut fonctionnaire marquée à gauche, est la troisième à prendre en charge le maroquin de l'environnement sous le quinquennat d'Emmanuel Macron, après les mandats écourtés de Nicolas Hulot puis François de Rugy, qui étaient tous deux ministres d'Etat.

Sa carrière a été essentiellement dédiée au service public, notamment dans les cabinets socialistes dans les années 1990. Elle a aussi fait un passage dans le privé, chargée des concessions du groupe Eiffage en 2007, puis un an plus tard a rejoint la Mairie de Paris comme directrice de l'urbanisme.

"La transition écologique et solidaire est l'une des priorités de cet acte II du quinquennat, et je peux vous assurer que je la porterai avec détermination", a affirmé Elisabeth Borne.

kd/ef/cam

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.