Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Le nouveau Cese tiendra sa séance inaugurale le 18 mai

Les nouveaux membres du Conseil économique, sociale et environnemental (Cese) ont été nommés, tandis que la séance inaugurale de la nouvelle mandature, au cours de laquelle sera élu un nouveau président, aura lieu le 18 mai, a annoncé mardi la troisième chambre de la République dans un communiqué.

Cent soixante-quinze membres sont appelés à siéger, dont 52 représentants des salariés; 52 représentants des entreprises, exploitants agricoles, artisans, professions libérales, mutuelles, coopératives et chambres consulaires; 45 représentants au titre de la cohésion sociale et territoriale et de la vie associative et 26 représentants au titre de la protection de la nature et de l'environnement.

La loi organique du 15 janvier 2021 a modifié la composition du Cese, réduisant le nombre de ses membres de 233 à 175 en supprimant le groupe des personnalités qualifiées.

Parmi ces 175 conseillers, 43%, soit 75, étaient déjà membres sous la précédente mandature, a précisé le Cese à l'AFP.

La séance plénière d'installation de la nouvelle mandature se tiendra le 18 mai. Le président de la Fédération nationale de la Mutualité française, Thierry Beaudet, a d'ores et déjà annoncé sa candidature, avec le soutien de nombreuses organisations du Cese.

La candidature du secrétaire national de la Croix-Rouge française, Philippe Da Costa, a aussi été évoquée, sans être ni confirmée ni démentie par l'intéressé.

Né en 1946, le Cese se définit comme l'assemblée de la société civile organisée, et veut désormais incarner "le fer de lance de la démocratie participative en France".

La loi du 15 janvier 2021 prévoit notamment de faciliter la saisine par voie de pétition du Cese, en abaissant le nombre de signatures requis pour lui soumettre une question sur un sujet donné de 500.000 à 150.000.

Le Cese a aussi vocation à être à l'avenir le maître d'oeuvre de "consultations publiques", avec la possibilité de recourir au tirage au sort de citoyens, comme cela a été expérimenté lors de la convention citoyenne pour le climat.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.