Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Le gouvernement veut évaluer les enjeux des projets aurifères en Guyane

Le gouvernement a lancé une mission sur les enjeux socio-économiques et environnementaux des grands projets miniers en Guyane, sur fond de projet controversé "Montagne d'or", a-t-il annoncé vendredi.

Au-delà du seul projet "Montagne d'or", cette "mission aura pour objectifs de faire des recommandations au gouvernement sur les conditions d'éventuelles exploitations minières de ce type en Guyane, selon un communiqué commun des ministres de la Transition écologique, de l'Economie et des Outre-mers.

Nicolas Hulot, Bruno Le Maire et Annick Girardin ont confié cette mission au Conseil général de l'économie, au Conseil général de l'environnement et du développement durable et à l'inspection générale de l'administration, précise le texte.

Les conclusions de cette mission, qui "consultera toutes les parties prenantes", sont attendues sous cinq mois.

Le projet Montagne d'or, décrié par les associations environnementales, prévoit l'exploitation à ciel ouvert d'une mine d'une superficie de 8 km2, à partir de 2022, au sud de Saint-Laurent du Maroni, en forêt tropicale, via un procédé de récupération de l'or par cyanuration en circuit fermé. Quelque 82 tonnes d'or pourraient en être extraites.

Il a fait l'objet d'un débat public qui s'est achevé le 7 juillet, le rapport doit être rendu en septembre.

En juin dernier, Nicolas Hulot a fait part de ses réticences au sujet de ce projet, qu'Emmanuel Macron a soutenu quand il était ministre de l'Economie.

En visite à Cayenne mercredi, le secrétaire d'Etat à la Transition écologique Sébastien Lecornu s'est fait huer par des opposants au projet.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.