L'Assemblée rejette une écotaxe sur les camping-cars pour la Corse

L'Assemblée a rejeté vendredi en séance la création d'une écotaxe pour les camping-cars en Corse, au grand dam des défenseurs de l'île, car la mesure, réclamée par l'assemblée de Corse pour lutter contre le stationnement sauvage, avait été votée en commission.

Les députés étaient appelés à inscrire dans le second budget rectificatif pour 2017 une délibération de l'assemblée de Corse votée en juillet créant une écotaxe sur les camping-cars, "afin de combattre les stationnement sauvages dans les espaces naturels" et "de sortir de cette surfréquentation estivale", a expliqué le député nationaliste Jean-Félix Acquaviva (Haute-Corse).

Cette taxe était remboursable en fonction du nombre de nuitées passées en camping.

La majorité des députés ont suivi l'avis du ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, pour qui "on ne va pas régler par une taxe" une question "d'interdiction".

"Il y a d'autres littoraux fragiles. Faudrait-il qu'on surtaxe toutes nos côtes ?", a renchéri Cendra Motin (LREM), alors que Charles de Courson (UDI) évoquait "une rupture d'égalité des territoires".

François Pupponi (Nouvelle gauche), francilien d'origine corse toujours vigilant à défendre les intérêts de l'île dans l'hémicycle, n'a pas caché son "étonnement" devant la résistance des autres députés.

"Des textes dérogatoires fiscaux pour la Corse, il y en a eu d'autres. Pourquoi reprocher aux élus de l'assemblée de Corse d'appliquer la loi ?", s'est demandé le député de Sarcelles (Val d'Oise).

"Vous faites une faute politique avant le second tour dimanche" des élections pour la collectivité territoriale unique, après le succès des nationalistes au premier tour, a-t-il pronostiqué. Jean-Félix Acquaviva a, lui, dénoncé un "esprit jacobin".

"On ne va peut-être pas surpolitiser un amendement sur le stationnement de camping-cars", a répondu Amélie de Montchalin, chef de file des députés LREM de la commission des Finances.

Selon les chiffres de l'Observatoire régional des transports, 28.000 camping-cars ont séjourné en Corse entre juin et septembre (chiffres 2015). La durée des séjours est en moyenne de 13,2 jours. 20 à 30% d'entre eux ne s'installent pas dans une structure d'accueil agréée.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.