Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

L'abandon du projet NDDL, "camouflet pour la démocratie" (Larcher)

L'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, en Loire-Atlantique, est "un camouflet pour la démocratie" et "une forme de recul de l'autorité de l'Etat", a jugé vendredi à Rennes le président du Sénat, Gérard Larcher (LR).

"Il fallait sortir de ce dossier qui a été un poison pour les gouvernements successifs", a d'abord estimé M. Larcher lors d'une réunion publique à Rennes. "Est-ce une bonne décision?", s'est-il ensuite demandé. Et de répondre: "C'est un camouflet pour la démocratie".

Selon lui, c'est comme si l'on disait aux 55% de votants qui avaient approuvé ce projet lors d'un référendum local qu'ils s'étaient "trompés".

"Sommes-nous en mesure d'affirmer que la démocratie territoriale a un sens?", s'est encore demandé M. Larcher en s'inquiétant d'une "forme de recentralisation" à laquelle il faut faire "très attention".

"Il y a une forme de recul de l'autorité de l'Etat" et "une interrogation sur les décisions de justice", a encore jugé M. Larcher.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.