Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

La Poste développe la livraison en coeur de ville avec un nouveau fonds

La Poste va lancer un fonds de 500 millions d'euros dédié aux projets immobiliers de logistique urbaine, a annoncé le groupe mercredi lors d'une visite de son entrepôt sous l'agence du Louvre, alors que la livraison de colis explose avec les ventes en ligne.

Ce fonds sera détenu à 40% par La Poste et à 40% par La Banque des Territoires. Les 20% restants appartiendront à un troisième investisseur dont l'identité doit être annoncée mi-décembre, a précisé La Poste mercredi.

La plateforme logistique en construction à Vendenheim, près de Strasbourg, sera une des premières réalisations de ce fonds. Située en bordure de ZFE (Zone à faibles émissions), elle doit permettre de transférer les colis des poids lourds à des véhicules plus légers.

La Poste va par ailleurs investir 200 millions d'euros dans les trois prochaines années pour adapter des entrepôts urbains à la livraison de colis, via des réhabilitations et des rénovations sur son patrimoine immobilier, ainsi que de nouvelles acquisitions.

Elle compte dégager au total 300.000 mètres carrés pour ses opérations mais aussi pour des clients, comme UPS à Toulouse.

"La dimension foncière de la logistique urbaine est absolument clé", a souligné le PDG de La Poste Philippe Wahl. Il s'agit de "concentrer les flux à l'extérieur de la ville", où s'arrêteront les camions, et de les "diffuser au coeur des villes", notamment sur des vélos-cargos.

Ces investissements concernent tous les formats d'entrepôts, comme les "hôtels de logistique urbaine" (supérieurs à 5.000 mètres carrés) de Lyon ou à Lezennes, près de Lille (Nord), les "centres de distribution" (entre 500 et 5.000 mètres carrés) en limite de ZFE, comme à Nanterre (Hauts-de-Seine), et les petits "espaces de logistique urbaine" en centre-ville, comme dans le Xe arrondissement de Paris (Magenta) ou à Mérignac (Gironde).

Au total, près de 50 nouveaux sites seront développés d'ici 2026, représentant près de 300.000 mètres carrés de nouvelles surfaces, assure La Poste. Deux immenses plateaux doivent notamment ouvrir dès janvier 2023 à Beaugrenelle, dans le 15e arrondissement de Paris.

Dans la poste historique du Louvre, les immenses installations de tri postal ont elles laissé la place à un hôtel de luxe, une crèche ou encore un commissariat.

Les colis de La Poste transitent par les plateformes de Gennevilliers et Pantin, au nord de Paris, avant d'arriver en camion dans le sous-sol du bâtiment. Les 75 salariés y chargent leur vélo (70% des colis) ou leur camion électrique le matin avant de couvrir le 1er, 2e, 3e, 9e et bientôt 7e arrondissement de Paris.

Anticipant le renforcement des ZFE, La Poste s'est également engagée à acheter d'ici 2025 8.000 utilitaires électriques (contre 8.380 actuellement dans le groupe) auprès de Renault, Stellantis et Ford, et au moins 1.000 vélos cargos.

Le groupe promet à horizon 2025 une livraison "100% décarbonée (zéro et faible émission)" dans 350 villes en Europe, dont les 22 Métropoles françaises.

L'opérateur est en train d'établir des conventions avec 11 métropoles françaises pour "bâtir un plan d'action concerté visant à accélérer la décongestion urbaine et à améliorer la qualité de l'air", et mieux prendre en compte les besoins de la logistique urbaine, en termes d'entrepôts, de parcours ou de stationnement.

tsz/ph/clc

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.