Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

La mairie de Lille et quatre opérateurs signent une charte sur le déploiement de la 5G

La mairie de Lille et quatre opérateurs de téléphonie ont signé jeudi une charte sur le déploiement de la 5G, ouvrant la voie à son lancement le 15 juillet, dans l'un des derniers bastions s'opposant jusqu'ici à sa mise en service.

"Nous avons retrouvé une relation de confiance avec les opérateurs", grâce à "des engagements forts (...), inscrits dans une déclaration commune" d'Orange, SFR, Free et Bouygues Telecom, avec des "engagements complémentaires" des deux premiers, s'est réjouie la maire Martine Aubry lors d'une conférence de presse conjointe.

Inquiète des possibles conséquences sanitaires et environnementales de la 5G, la mairie avait voté en octobre un moratoire jusqu'à la publication d'un rapport de l'Anses (l'Agence nationale de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail).

Ce rapport a conclu en avril que la 5G ne présentait "pas de risques nouveaux" pour la santé, au vu des données actuellement disponibles, recommandant toutefois de poursuivre les études.

"Nous sommes, avec Paris, les seules villes à avoir négocié avec les opérateurs pour avoir les conditions que nous souhaitions", s'est félicitée Mme Aubry, saluant des avancées "conséquentes".

Les opérateurs s'engagent notamment à ne pas dépasser un seuil d'exposition aux ondes de 6 volts par mètre et en cas de problème, "réduire le niveau" émis "sous réserve de faisabilité", selon cette charte. Le seuil fixé par la loi "est de 61 volts", a relevé la maire.

Les opérateurs devront "informer annuellement la ville" des taux de recyclage des téléphones ou "mettre en avant des offres commerciales" permettant de leur donner une deuxième vie.

Mme Aubry a toutefois regretté l'absence de la Fédération française des télécoms (FFT), qui a diffusé selon elle "de fausses informations" dans la presse.

Dans un article des Échos, une "source du secteur" assurait jeudi matin que la mairie avait "reculé sur tout", citant notamment l'obligation de fournir une "information spécifique supplémentaire" aux riverains, le "cofinancement de sondes" mesurant le niveau d'ondes, ou encore l'absence d'objectifs chiffrés en matière de collecte et recyclage.

Concernant les capteurs, "ce sont déjà les opérateurs qui les financent, par le biais de l'Agence nationale des fréquences", a répliqué Mme Aubry. Si les riverains doivent être informés, "les opérateurs s'engagent à nous donner l'ensemble des éléments et pourront participer à des réunions" organisées par la mairie.

"Nous nous étonnons des attaques de la maire de Lille à notre encontre, puisque nous sommes le lien entre les opérateurs et les collectivités et avons pour seul objectif de faciliter les déploiements mobiles partout en France", a réagi auprès de l'AFP la Fédération française des Télécoms, soulignant que "la concertation active des opérateurs de la FFTélécoms et des élus de la Ville a permis de répondre à leurs interrogations".

Orange "ambitionne à Lille 20% de collectes de téléphones mobiles" et "5% des ventes mobiles réalisées sur du matériel reconditionné", peut-on lire dans sa liste d'engagements complémentaires. L'opérateur promet la mise en place d'ateliers numériques à destination des "personnes éloignées du numérique" et une "réflexion" sur "la libération progressive des fréquences 2G et 3G".

De son côté, SFR s'engage à "faire de Lille la ville pilote" d'un projet national: "alimenter ses sites 5G en énergie renouvelable", accueillir "des espaces dédiés à l'économie circulaire" en boutique, équiper 2.000 étudiants précaires ou encore à pérenniser une formation au numérique pour 300 Lillois.

Si l'implantation d'antennes n'est pas une compétence de la ville, "c'est important pour nous que les choses se passent bien avec une collectivité locale", a commenté Ludovic Guilcher, directeur Grand Nord-Est d'Orange, expliquant avoir "poussé un peu" à Lille les objectifs nationaux pour "en faire un pilote intéressant".

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.