Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Incident dans une station d'épuration d'Ajaccio: la baignade reste interdite

La baignade sur les 18 km de plages d'Ajaccio, entre la Citadelle et la Parata, devrait rester interdite jusqu'à la fin de la semaine après l'incident qui a touché mercredi dernier une station d'épuration, entraînant sa mise à l'arrêt, a-t-on appris de sources concordantes lundi.

Un arrêté municipal interdit toujours la baignade et la préfecture maritime a aussi confirmé également que les interdictions de pêche et de plongée sous-marine étaient toujours "en vigueur".

"Les relevés sont bons mais la station d'épuration n'a pas été totalement remise en fonction", a précisé Guillaume Lericolais, directeur de cabinet de la préfète de Corse.

"La filière concernant le traitement des eaux usées, une priorité, est opérationnelle", a de son côté précisé la communauté d'agglomération du pays ajaccien (Capa). Le problème de remise en fonction totale est donc lié à la gestion des boues: "L'une des deux centrifugeuses qui traite les boues est indisponible. (L'exploitant du site) Kyrnolia en fait venir une du continent". La centrifugeuse devrait être mise en service mercredi. Il faudra ensuite attendre 48 heures pour le retour d'analyses.

"Les arrêtés pourraient être levés vendredi", a-t-on estimé du côté de la Capa.

Un mélange de chlore et de javel avait causé mercredi dernier une réaction chimique d'explosion et un dégagement gazeux dans cette station d'épuration, conduisant 15 personnes à l'hôpital pour des irritations et entraînant le confinement pendant plusieurs heures des riverains.

Aucun produit chimique n'a atteint la mer, mais l'incident a entraîné le déversement d'eaux usées.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.