Finance

Épargne : malgré les attentes du grand public, l'ISR reste méconnu en France

©leungchopan/Shutterstock

Si les Français sont de plus en plus attentifs aux impacts environnementaux et sociaux dans leurs décisions de placements, les produits "responsables" restent trop peu mis en avant par les conseillers financiers, selon l'enquête annuelle Ipsos sur la finance responsable. 

A l'occasion du coup d'envoi de la 9e édition de la Semaine de la finance responsable, qui se déroule du 25 septembre au 4 octobre 2018, le Forum pour l'Investissement Responsable (FIR) et l'agence de notation ESG Vigeo Eiris ont dévoilé les résultats de leur enquête annuelle sur la finance responsable réalisée par l'institut Ipsos.

Principal enseignement de ce sondage : les Français possédant au moins un produit d'épargne sont désormais 63 % à déclarer accorder une place importante aux impacts environnementaux et sociaux dans leurs décisions de placements, contre 48 % en 2017. Les thématiques de la pollution (80 %), de l'emploi (78 %), des droits humains (76 %), du bien-être au travail (72 %) et du changement climatique (71 %)  apparaissent quant à elles comme les sujets prioritaires pour les investisseurs responsables.

Malgré cet appétit, le concept d'investissement socialement responsable (ISR), qui désigne "un placement (visant) à concilier performance économique et impact social et environnemental", reste encore largement méconnu du grand public, souligne l'enquête. Ainsi, 65 % des sondés déclarent n'avoir jamais entendu parler de l'ISR et 5 % seulement des personnes possédant au moins un produit d'épargne disent avoir déjà investi dans un fonds ISR.

Pourtant, ils sont dans le même temps 27 % à se déclarer prêts à investir une partie de leur épargne dans ce type de produits, contre 20 % en 2017, et 46 % à se dire disposés à demander des produits ISR aux conseillers bancaires ou financiers. Problème : ces derniers, qui représentent pour 61 % des sondés les interlocuteurs les mieux à même de leur délivrer des informations sur l'ISR, demeurent trop peu nombreux à aborder le sujet avec les épargnants, 91 % de ces derniers déclarant ne jamais s'être vus proposer de placements de ce type. "Les épargnants individuels portent un intérêt légitime et croissant aux impacts sociaux et environnementaux de leurs placements. C’est la responsabilité des professionnels de la finance de leur donner accès à des produits d’investissement véritablement responsables", résume Nicole Notat, présidente de Vigeo Eiris.

 

Placée cette année sous le thème de l'éthique des affaires, la Semaine de la Finance Responsable est l'occasion pour les acteurs du secteur d'organiser des événements de sensibilisation et d'information à destination des professionnels et du grand public. Le programme complet est disponible sur le site officiel.

Retrouvez ici l'intégralité du premier numéro d'Investir Durable, le magazine de la finance durable.