Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Finance

Co-recyclage : avec le financement participatif, "chacun peut participer à l’élaboration d’un projet à impact positif"

L'équipe de Co-recyclage, la plateforme d'up-cycling en ligne.
©Co-recyclage

Le financement participatif permet à tous de soutenir des projets en ligne avec leurs propres valeurs, explique Renaud Attal, co-fondateur et directeur général de l’entreprise spécialiste du réemploi "Co-recyclage".  

"Co-recyclage a émergé sans rien". Grâce au savoir acquis durant ses 16 années d’expérience dans le développement de sociétés, Renaud a fondé "Co-recyclage" en 2013, avec son bras droit Thomas. Ce concept de revalorisation des objets et matériaux a vu le jour uniquement par le biais de financements personnels. Le financement participatif leur a, par la suite, permis d’accélérer leur développement. 

Quel est le concept de "Co-recyclage" ?

Nous travaillons sur l’optimisation du réemploi, donc la seconde vie de tout ce qui est mobilier, matériels et matériaux. À la fois côté grand public et coté B2B, pour les entreprises et les administrations. La partie grand public fonctionne à travers la plateforme co-recyclage.com, qui est comparable au fameux site internet d’achat-vente entre particuliers Leboncoin, mais où tout est gratuit : il n'y a aucune transaction financière. Les particuliers donnent les objets dont ils n’ont plus besoin et les rendent accessibles à ceux qui y trouveraient une utilité. C’est de la solidarité locale entre les habitants, à impact social mais aussi environnemental parce que cela permet aux villes d’avoir un service clé en main qui œuvre à la réduction de la quantité de déchets à traiter sur le territoire. 

Quel service proposez-vous aux entreprises et aux collectivités ?

Nous accompagnons nos clients pour maximiser le réemploi sur leurs opérations et nous leur permettons de l’intégrer en interne grâce à des outils numériques aux couleurs du groupe : nous l'avons fait chez EDF, Enedis, Orange etc. Pour cela, nous avons développé des technologies, des process et un réseau de récepteurs-bénéficiaires qui comprend plus de 1500 structures bénéficiaires : des associations locales telles que les ressourceries, recycleries, les structures d’insertion qui font de l’up-cycling, des structures locales qui font du soutien scolaire… Notre objectif est que le réemploi soit accessible à tous ceux qui en ont besoin et qui donnent une seconde vie à ce que nous débarrassons lors de nos opérations-clients, étant jusqu’alors considérés comme des déchets. Le réemploi est devenu, pour certains, une obligation lors des opérations de direction immobilière, les déménagements ou renouvellement de matériel. C’est une belle concrétisation du pari que nous nous étions lancés : faire évoluer les mentalités, les usages des entreprises et des administrations en y intégrant le réemploi. De plus, cela contribue à alimenter le bilan RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises), la communication vis-à-vis des employés, salariés ou agents, ainsi que le rayonnement territorial.

Quelles sont les valeurs qui motivent "Co-recyclage" ? 

Avoir un impact social et environnemental. "Co-recyclage" fait partie des rares projets qui détiennent naturellement les deux casquettes. C’est la possibilité pour tous de pouvoir échanger et d’alimenter la communauté de la seconde main et de l’up-cycling : notre site comptabilise aujourd’hui plus de 100 000 utilisateurs. Nous travaillons avec la ville de Paris depuis plus d’un an et demi, nous arrivons à détourner les flux d’encombrants d’environ 7 à 8 %, ce qui est déjà énorme. Nous œuvrons aussi auprès d’un large domaine d’activité via un premier pôle tertiaire, scolaire, hôtellerie, restauration et secteur médical. Un deuxième pôle qui traite de la partie événementielle via les expositions, les salons de professionnels, les grands événements type fashion-week et les événements corporate type festivals. Le troisième pôle traite quant à lui de la réhabilitation et de la construction. Retisser du lien social, créer de la solidarité, permettre à tous de se meubler gratuitement, mais aussi valoriser des habitudes de consommation respectueuses de l’environnement, voici ce qui motive "Co-recyclage".

Quelles sont vos sources de financement ?

Il y a les "fonds impact" comme NovESS dont les souscripteurs sont : la caisse des dépôts, le Crédit Coopératif, BNP Paribas … C’est un fonds dédié à financer des activités à impact social et environnemental. Il est alimenté par l’épargne dédiée des personnes physiques et morales. Il y a aussi le financement participatif via la plateforme LITA (Live Impact Trust Act) : ce type de financement représente pour nous le gage d’un développement porté par des gens qui partagent les mêmes valeurs que nous !

Plus globalement, que représente le financement participatif ? 

C’est rendre accessibles les ressources financières à des associations, des jeunes entreprises engagées qui ont besoin de fonds pour se développer, etc. Cela représente une opportunité nouvelle : elles se dotent d’assurances qui leur permettent de faire un prêt qu'elles rembourseront avec des intérêts – cet argent peut être issu de fonds créés grâce à l’épargne des particuliers - soit des personnes physiques ou morales investissent, via le financement participatif et prennent alors des parts dans l’entreprise – ce qui représente un investissement intelligent, qui contribue à l’économie sociale et solidaire. Mais qui présente aussi une certaine prise de risque. C’est ce que j’appelle s’inscrire dans la durée, les particuliers et les entreprises qui prennent des risques en investissant dans quelque chose auquel ils croient en termes de valeur, en termes de modèle économique et en termes de bienfaits pour la planète. Chacun choisit de prendre des risques, fait le choix de sa structure et ainsi chacun peut participer à l’élaboration d’un projet à impact positif. 

Vous avez apprécié cette information ? Vous aimerez également notre guide pratique "Bébé (aussi) sera écolo!"

Au sommaire : qualité de l'air, hygiène, équipements, habillement, alimentation...Tout pour un quotidien écolo avec bébé !

Pour en savoir plus c'est par ici.

Merci ! #TousActeurs.

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.