Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Eolien: des pistes pour renforcer l'acceptabilité

Le gouvernement a présenté jeudi plusieurs pistes destinées à renforcer l'acceptabilité de l'énergie éolienne, comme des expérimentations pour réduire les nuisances lumineuses ou le lancement d'un groupe de travail pour un développement géographique plus équilibré.

"Les mesures que nous présentons ont un double objectif: lever les verrous tout en préservant l'acceptabilité par les territoires", a souligné la ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne.

Le ministère annonce ainsi que "des expérimentations de solutions innovantes vont être lancées courant 2020 pour réduire les nuisances lumineuses tout en préservant la sécurité des aéronefs et permettre d'envisager de nouveaux dispositifs pouvant prétendre à une homologation début 2021".

Les éoliennes sont actuellement équipées de lumières clignotantes destinées à éviter les collisions avec des avions mais qui perturbent certains riverains. Le secteur demande qu'elles puissent être remplacées par un balisage "intelligent" qui ne s'allumerait qu'à l'approche d'un aéronef.

Parmi la série de mesures annoncées, le ministère veut aussi voir comment "mieux répartir les projets éoliens sur le territoire".

Il lancera ainsi un groupe de travail, en partenariat avec les collectivités locales, les filières professionnelles, et les associations, "pour que le développement de l'éolien soit plus équilibré au niveau national et éviter des risques de saturation". Des propositions sont attendues pour le printemps 2020.

Les Hauts-de-France sont actuellement la première région pour l'éolien en France. Mais son président Xavier Bertrand (ex-LR) veut arrêter le développement de cette énergie dans sa région, estimant qu'elle défigure les paysages et crée peu d'emplois.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.