Le chiffre

Vers un gaz 100 % vert d'ici 2050 ?

©trabantos/Shutterstock

Selon une nouvelle étude de l'Ademe, la France devrait être en mesure de produire un gaz d'origine 100 % renouvelable à l'horizon 2050.

Dans le cadre des Assises européennes de la transition énergétique, l'Agence de l'Environnement et de la Maitrise de l'Energie (Ademe), en collaboration avec GRDF et GRTgaz, a publié mardi 30 janvier une étude sur la « faisabilité technico-économique d’un gaz d’origine 100% renouvelable à l'horizon 2050 ». 

En se basant sur son scénario énergétique pour la période 2035-2050, l'agence conclut que la France dispose des ressources naturelles et techniques nécessaires pour injecter 460 TWh de gaz renouvelable dans le réseau d'ici 30 ans. De quoi couvrir entièrement la demande finale en gaz dans l'Hexagone en 2050, estimée à 300 TWh, contre 460 TWh aujourd'hui. Elle prévoit notamment l'essor de trois filières de production : la méthanisation (30 % du gisement), la pyrogazéification (40 %) et le power-to-gas (30 %).

L'Ademe estime qu'un mix gaz 100 % vert pourrait permettre d'éviter les émissions directes de 63 millions de tonnes de CO2 par an, mais qu'un tel scénario ne pourra se produire sans évolutions du système gazier, notamment l'adaptation du réseau.