Environnement

Montpellier interdit les cirques avec animaux sauvages

©Andrea Izzotti/Shutterstock

La municipalité de Montpellier a décidé d’interdire la présence de cirques avec animaux sauvages sur son territoire.

Il n’y aura plus d’animaux sauvages dans les cirques de Montpellier à partir du 1er janvier 2019. Le Conseil municipal, à la suite de la proposition du Maire, Philippe Saurel, a ainsi voté à l’unanimité un vœu interdisant aux cirques avec des animaux sauvages de venir s’installer sur le territoire de commune.

"On observe que certains cirques en activité à Montpellier continuent à mettre en scène des spectacles avec des animaux sauvages qui sont inadaptés à leurs caractères physiologiques, au prix d’un dressage et d’un confinement reconnus comme étant incompatibles avec les impératifs biologiques des espèces", peut-on lire dans le texte adopté.

Outre cette interdiction, le Conseil municipal réclame ensuite – dans sa délibération - que l’Etat se positionne en 2019 sur cette question, et interdise la présence d’animaux dans les cirques.

Avant Montpellier, une centaine de villes françaises se sont engagées en ce sens. Entre autres : Strasbourg, Pessac, Montreuil, Chartres ou Saint Etienne. Au niveau international, plusieurs pays ont mis en place une telle interdiction. C’est le cas de l’Irlande, du Portugal, de la Belgique ou encore du Costa Rica.