Environnement

Annulation de la fermeture des voies sur berge rive droite : la mairie de Paris va faire appel

Les voies sur berge de la rive droite seront à nouveau ouvertes à la circulation.
©Ludovic MARIN/AFP

Le tribunal administratif a annulé mercredi la fermeture à la circulation des voies sur berge de la rive droite de la Seine, en raison d'« omissions » et d'« inexactitudes » concernant les effets du projet. La maire de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé dans la foulée que la Ville allait faire appel de cette décision. 

C'est un bras de fer qui s'engage entre la mairie de Paris et la justice. Mercredi, Anne Hidalgo a annoncé que la Ville allait faire appel de la décision du tribunal administratif de Paris d'annuler la fermeture des voies sur berges dans le centre de la capitale. La piétonisation de berges devrait faire l'objet d'un nouvel arrêté. 

Plus tôt dans la journée, la justice avait annoncé que les voies sur berge de la rive droite de la Seine seraient à nouveau ouvertes à la circulation automobile, annulant une décision prise par le Conseil de la ville en 26 septembre 2016 « déclarant l'intérêt général de l'opération d'aménagement des berges de la rive droite de la Seine ». 

Selon le tribunal, l'étude d'impact du projet, sur laquelle était basée la décision de piétonniser les berges de la rive droite, « comportait des inexactitudes, des omissions et des insuffisances concernant les effets du projet sur la circulation automobile, les émissions de polluants atmosphériques et les nuisances sonores, éléments majeurs d'appréciation de l'intérêt général du projet ». Des « imprécisions qui avaient été relevées par l'autorité environnementale dans son avis du 10 mai 2016 », précise le tribunal, qui estime « que le public n'avait pu apprécier les effets de la piétonnisation des voies sur berge au regard de son importance et de ses enjeux ».