Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Environnement: à Lille, une centaine d'acteurs s'engagent pour le "bas carbone"

Plus d'une centaine de professionnels de l'immobilier, de la construction et de l'aménagement ont signé vendredi avec la ville de Lille un pacte "bas carbone" destiné à réduire l'impact du bâtiment sur l'environnement.

Avec cet accord présenté comme "inédit", les 115 signataires - promoteurs, bailleurs sociaux, architectes ou bureaux d'études parmi lesquels Vinci, Enedis ou encore Engie - s'engagent à respecter 90 exigences ainsi qu'une vingtaine d'engagements complémentaires de leur choix à Lille et dans les communes associées de Lomme et Hellemes.

Six priorités régissent ces engagements, dont l'énergie et l'eau, la mobilité durable, les matériaux bas carbone et l'économie circulaire. Parmi eux, maximiser le nombre de logements traversants, récupérer l'eau de pluie pour arroser les espaces verts, atteindre un taux de valorisation des déchets issus de la démolition supérieur à 50% ou encore développer les informations sur les bonnes pratiques à destination des habitants.

"C'est un pacte exceptionnel", a salué devant la presse la maire PS de Lille, Martine Aubry. "Nous avons travaillé pour faire en sorte d'aller plus loin que la réglementation et de trouver des solutions innovantes dans tous les domaines, que ce soit la récupération des déchets, la place de la nature..."

Il s'agit par exemple de "construire avec le plus de matériaux locaux, planter trois arbres lorsqu'on en abat un, faire en sorte de développer les stations et garages à vélo...", a-t-elle listé. "Cela nous permet de prendre de l'avance dans la lutte contre le réchauffement climatique (...) Aujourd'hui nous ne pouvons plus construire comme hier."

"C'est un pacte engageant et pas seulement une charte déclarative", a expliqué Audrey Linkenheld, première adjointe à la maire de Lille déléguée à la Transition écologique et du développement soutenable, précisant que les engagements feront l'objet d'un contrôle régulier.

Cet accord, qui s'appuie sur plusieurs rapports d'expertise, intervient alors que la ville de Lille a multiplié les initiatives en faveur de l'environnement comme le zéro déchet, le développement des espaces verts et de l'alimentation durable, avec pour objectif de réduire l'émission des gaz à effet de serre de 45% d'ici 2030.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.