Environ 300 personnes manifestent contre un projet de rocade de Strasbourg

Environ 300 personnes, selon les gendarmes, ont manifesté dimanche en Alsace pour dire "Non" à un projet de rocade à Strasbourg qui a obtenu récemment le feu vert de l'Etat.

Les opposants au projet avaient appelé à une "marche citoyenne" pour "dénoncer le passage en force de l'Etat, après l'annonce faite cette semaine par Nicolas Hulot, ouvrant la voie au projet.

Le ministre de la Transition écologique et la ministre des Transports avaient annoncé mardi, que l'Etat délivrera l'autorisation de réaliser le Grand contournement autoroutier de Strasbourg (GCO), dans un communiqué commun.

Partis dans la matinée d'Ernolsheim-sur-Bruche à l'ouest de Strasbourg, les manifestants ont rejoint à pied et dans le calme, la "zone à défendre" (ZAD) dans la commune voisine de Kolbsheim, où ils se sont rassemblés pour un pique-nique.

Les participants étaient venus dénoncer ce qu'ils considèrent comme un "déni de démocratie" dans ce dossier, et montrer leur détermination "à lutter contre ce projet autoroutier d'un autre âge", selon un communiqué du collectif "GCO Non merci" posté sur les réseaux sociaux.

Le projet autoroutier présenté par Arcos, filiale de Vinci et concessionnaire du projet GCO avait reçu plusieurs avis négatifs des experts du Conseil national de la protection de la nature (CNPN) l'année dernière.

Le projet GCO - évoqué dès les années 1970, régulièrement abandonné avant d'être relancé à la fin des années 1990 - a pour but de délester l'autoroute A35 en absorbant le trafic du nord au sud de l'Alsace.

La construction de cette rocade de 24 km, essentiellement payante, entraînera la consommation de nombreuses terres agricoles et la mise en danger d'espèces protégées, dont le grand hamster d'Alsace, estiment les détracteurs du projet.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.