Travail(s) : rencontre avec Nicolas Frize et Gérard Paris-Clavel

Friche Belle de Mai, 41 rue Jobin
Marseille, 13003

Conférence et rencontre animée par Radio Grenouille avec Nicolas Frize, compositeur de musique contemporaine française, et le graphiste Gérard Paris Clavel, tous deux auteurs des journaux Travail(s).

Nous sommes tous « sujets dans notre travail », nous nous mobilisons - inévitablement - dans notre activité professionnelle, nous inventons même souvent notre métier, nous nous l'approprions, avec notre subjectivité, notre sensibilité, notre intelligence... Un métier ce n'est pas rien ! C'est une longue trajectoire historique, avec des règles de l'art, des outils, une expérience transmise, des méthodes, des relations de tous ordres... et surtout, beaucoup de culture, de sensible, d'intime, d'initiative ordinaire, d'imagination extraordinaire...

Nicolas Frize

Compositeur français né le 1er janvier 1950 à Briançon et pianiste de formation, Nicolas Frize étudie également le chant et la direction chorale. Il est l'élève de Pierre Schaeffer dans la classe de composition électroacoustique du Conservatoire de Paris, puis l'assistant de John Cage à New York, à l'occasion d'une bourse « Villa Médicis hors les murs ». Depuis 1975, il dirige l'association Les musiques de la boulangère avec laquelle, au service de la musique contemporaine, il travaille à imaginer, créer, produire, diffuser et former. Nicolas Frize compose également pour le théâtre, la danse, le cinéma et la vidéo, notamment dans le cadre de commandes extérieures.

Les liens entre l'Art et le Travail trouvent leurs résonances dans l'activité entière de Nicolas Frize. C'est une des raisons d'être de nombre de ses résidences passées, faisant du monde du travail un des lieux privilégiés de ses captations sonores. Il est marqué par les années 68/70, à l'occasion desquelles il se construit un engagement politique, dans des mouvements Mao au départ puis dans divers mouvements qui vont guider sa démarche artistique (il réalisera plus tard plusieurs créations à Cuba), sur les luttes anti genre, contre le racisme, contre tous les enfermements… et tout particulièrement pour la solidarité avec le monde ouvrier, auquel il restera définitivement fidèle.

Gérard Paris Clavel

Diplômé des métiers d'art et de l'Institut de l'environnement, Gérard Paris-Clavel étudie dans l'atelier d'Henryk Tomaszewski à l'Ecole des Beaux-Arts de Varsovie avant de cofonder le collectif Grapus puis l'association Ne pas plier.

Comme on se met en œuvre(s), Gérard Paris-Clavel se met en cause ; cause commune. Il n'est jamais seul, mais toujours avec. Les mots et les images sont ses outils. Combattre c'est débattre, la parole et l'action : informer c'est former ; réfléchir c'est ne pas fléchir, ne pas plier ; exposer c'est peut-être exploser, sortir des limites convenues, de la création considérée comme étant à elle-même son propre idéal.

Pour plus d'informations, cliquez ici.

Autres événements
28 avr
06 juin
27 mai
20 mai