Deuxième saison pour la baignade dans le bassin de La Villette à Paris

Le premier site de baignade "en eau libre" de Paris a rouvert ses portes au bassin de La Villette (XIXe arrondissement) : la maire PS Anne Hidalgo a donné mercredi le coup d'envoi de cette deuxième saison, se voulant plus connectée et dédiée aux enfants.

"La baignade du bassin de La Villette est ouverte!", a lancé la maire de la capitale Anne Hidalgo, donnant le coup d'envoi à une vingtaine d'enfants qui ont aussitôt plongé dans l'eau fraîche de ces piscines flottantes.

L'espace de baignade en eau libre, engagement municipal pris par Anne Hidalgo dès 2014, "est un élément pour permettre à ceux qui ne partent pas en vacances de passer quand même des vacances à Paris", a-t-elle déclaré.

Délimité par une structure flottante de 100 mètres de long, l'espace comprend pour cette deuxième édition quatre bassins de profondeurs différentes (2x40 cm, 1,2 m et 2 m), contre trois en 2017.

"Cette année, on a un tout petit peu réduit la part réservée aux nageurs confirmés pour faire une pataugeoire supplémentaire", a expliqué à l'AFP Célia Blauel, adjointe de Mme Hidalgo chargée des questions relatives à l'eau, mettant en avant "le vrai succès" qu'il y avait eu "auprès des gamins".

Autre nouveauté : une application smartphone gratuite, nommée Affluences, permettra au public de connaitre en temps réel le taux d'occupation des bassins et le temps d'attente pour y accéder.

Alors que la plateforme ne peut accueillir que 300 personnes en même temps, près de 1.000 baigneurs étaient venus chaque jour en profiter en 2017, ce qui avait occasionné de longues files d'attente.

"C'est ma première baignade à La Villette", a confié à l'AFP Myriam, une des premières nageuses à tester le bassin cette année. "L'eau est très froide et un peu trouble, mais bon, ça donne envie de revenir, c'est sympa quand même !"

Depuis dix ans, la Ville de Paris travaille à assainir l'eau avec les stations d'épuration. Les analyses indiquent depuis trois ans que l'eau a atteint une qualité permettant la baignade.

Les contrôles vont continuer tout l'été car "de fortes pluies" qui "drainent avec elles des pollutions" peuvent temporairement dégrader la qualité de l'eau, a expliqué Mme Blauel, comme l'année dernière lorsque l'espace de baignade avait été fermé pendant 48h.

Les bassins accueilleront les baigneurs tous les jours jusqu'au 9 septembre, de 11H00 à 21H00. Une plage avec cabines, douches, transats et palmiers a été installée sur la rive sud du bassin. L'année dernière, plus de 60.000 personnes avaient profité de l'installation.

Devant le succès du projet, d'autres lieux de baignades en eau libre verront le jour dans la capitale. Concernant la Seine, Mme Hidalgo s'est engagée à ce qu'en "2022, 2023 (...) il y ait une possibilité de nager".

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.