Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Des associations lancent un tour de France contre le réchauffement

Le 9 juin, des cyclistes s'élanceront de Paris pour relier Bayonne via 200 étapes, à l'initiative d'Alternatiba, d'ANV COP21 et des Amis de la Terre qui veulent mobiliser contre le changement climatique et mettre en avant les solutions possibles.

Pendant quatre mois, du 9 juin au 6 octobre, un peloton d'une dizaine de militants reliera une centaine de communes en France, avec des crochets en Belgique, en Allemagne, en Suisse et en Espagne et avec des étapes intermédiaires. Au total, une centaine de cyclistes se relayeront pour parcourir près de 5.800 kilomètres.

Avec cette initiative, les mouvements citoyens Alternatiba et ANV COP21 et Les Amis de la Terre veulent "replacer le climat au centre" des préoccupations, a expliqué Cécile Marchand, des Amis de la Terre, mardi lors d'une conférence de presse à Paris.

"On s'inscrit dans un contexte d'urgence", a-t-elle insisté. Or, pour ces associations, "la crise climatique n'est plus, comme en 2015, en haut de l'agenda politique et climatique".

En 2015, le mouvement Alternatiba, né deux ans auparavant à Bayonne, avait déjà organisé un tour de France similaire pour sensibiliser l'opinion à l'urgence de sauver le climat, deux mois avant l'ouverture à Paris de la COP21.

Il a décidé de se remettre en selle en 2018 alors que se tiendra en décembre la 24e Conférence climat de l'ONU (COP24) en Pologne, qui doit permettre de promulguer les règles de mise en oeuvre de l'accord de Paris sur le climat de 2015.

Le groupe des experts climat de l'ONU (Giec) doit lui publier début octobre un rapport sur l'impact d'un réchauffement mondial de 1,5°C au-dessus des niveaux pré-industriels.

Parmi les étapes prévues sur le nouveau parcours (https://tour.alternatiba.eu/), Grande-Synthe pour aborder la question de l'accueil des migrants, Fessenheim sur le nucléaire, Notre-Dame-des-Landes, mais aussi Redon où est installé un parc éolien citoyen ou Vierzon et Bourges pour parler d'agroécologie.

A chaque étape, une conférence abordera le thème du dérèglement climatique, des solutions possibles et des formations à l'action non-violente seront proposées.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.