Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Démarrage des opérations d'extraction sur l'ancienne décharge du Havre

La phase opérationnelle du "chantier test" de réhabilitation de l'ancienne décharge du Havre va démarrer "en début de semaine prochaine", a-t-on appris vendredi auprès de l'entreprise Eiffage en charge des opérations avec Antea.

Après une première phase de tests lancée l'année dernière, Pierre-Alain Finet, chef d'agence chez Tinel Eiffage, a annoncé le début des opérations d'extraction et de tri des déchets "en début de semaine prochaine" sur le site de la décharge à ciel ouvert de Dollemard.

Abandonnée depuis la fin des années 1990 cette décharge continuerait chaque année à déverser dans la mer entre 30 à 80 m3 de déchets plastiques.

La décision de mener ce chantier test fait suite à une étude de 2018. Il s'agissait de réaliser simultanément des sondages de sol qui doivent déterminer la nature de la pollution et des déchets présents ainsi que la qualité géotechnique des terres.

Sur le site de Dollemard, des engins de chantier ont été amenés depuis la mer par barge, au pied des falaises, des pistes et plateformes de travail et deux zones de tri aménagées, a constaté une correspondante de l'AFP.

Les matériaux seront triés sur place et "les déchets seront ensuite évacués par hélitreuillage vers les centres de traitement et de valorisation", a indiqué M. Finet.

Ce chantier, effectif jusqu'à la deuxième quinzaine d'octobre, vise à vérifier la faisabilité de l'extraction et du tri d'environ 3.000 m3 de matériaux, mélange d'éboulis de falaise et de déchets, sur un site classé Natura 2000. Le volume des déchets est estimé entre 300.000 et 400.000 m3 accumulés sur un linéaire d'un kilomètre de long.

Après analyse en 2022, la solution technique devrait être choisie pour traiter l'ensemble du site.

Le coût de ce chantier, estimé à environ un million d'euros, est financé par l'Etat, la région, la Ville du Havre et la communauté urbaine.

Sur place vendredi, le maire du Havre et ex-Premier ministre Edouard Philippe a évoqué un chantier "atypique et pilote".

L'édile, également président de l'agglomération, était accompagné d'une quarantaine d'élus du conseil municipal.

"Il était utile que les conseillers municipaux qui vont participer à la décision que l'on prendra le moment venu puissent voir le site de leurs propres yeux. Quand on comprend mieux, on prend de meilleures décisions", a souligné le maire au pied des falaises de la décharge, soulignant son "objectif" de "faire en sorte que la question de cette décharge Dollemard soit réglée dans les années qui viennent".

cor-lg/gvy/cal

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.