Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Déchets: le gouvernement plaide pour un système de consigne mixte

La secrétaire d'État à la Transition écologique Brune Poirson a plaidé vendredi pour un système de "consigne mixte", la consignation des emballages à usage unique finançant un meilleur réemploi des emballages en verre.

La question de la consigne, vivement débattue, figure - sous une forme à définir - dans le projet de loi contre le gaspillage et pour une économie circulaire de Mme Poirson, actuellement débattu au Parlement.

La secrétaire d'État a souhaité "accélérer la transition de l'usage unique par habitude au réutilisable par principe", lors d'une réunion avec des acteurs de la filière boisson venus lui présenter une "charte d'engagements - Verre 100% solutions".

Producteurs, collectivités, distributeurs et organisations professionnelles y affichent leur volonté de parvenir à "100% de verre collecté pour recyclage à horizon 2029", contre 78% actuellement, notamment par une augmentation des "points d'apport volontaire". Ils s'engagent également à "soutenir le réemploi là où il est pertinent", tout en soulignant qu'il "n'a pas vocation à devenir universel".

"Je pense que vous pouvez aller encore plus loin" en la matière, a relevé la secrétaire d'Etat, estimant que "l'enjeu du réemploi du verre ne peut aller sans évoquer celui de la consigne sur les emballages" à usage unique, alors que "chaque année a minima 200 millions de bouteilles d'eau se retrouvent dans la nature en France".

Elle a plaidé pour "un dispositif de consigne mixte, c'est-à-dire pour recyclage et pour réemploi, afin que le premier finance l'autre", évoquant "deux dispositifs complémentaires".

Fin septembre lors de l'examen du texte sur l'économie circulaire, le Sénat s'est opposé à une consigne pour le recyclage des bouteilles plastique, réservant la mesure au réemploi et à la réutilisation.

Plusieurs ONG - France nature environnement, WWF, Surfrider, fondation Tara Océan et Zerowaste France - ont de leur côté souhaité vendredi que "tout dispositif de consigne qui serait retenu améliore la performance globale environnementale attendue sur l'ensemble de la filière des emballages et permette de diminuer les quantités d'emballages jetables mis sur le marché , au profit notamment d'emballages réutilisables". Le WWF et ZeroWaste ont par ailleurs "salué" les propos de Mme Poirson.

Un pré-rapport, commandé par la secrétaire d'Etat et dont les conclusions définitives sont attendues dans les prochaines semaines, avait estimé en septembre qu'un retour de la consigne permettrait de collecter et recycler les déchets plus efficacement, à plusieurs conditions dont un montant de consigne assez élevé (au moins 10 centimes).

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.