28 avr

Exposition "Ô boulot !"

©Thierry Boutonnier
Maif Social Club, 37 rue de Turenne
Paris, 75003

La commissaire de l’exposition « Ô boulot ! » Anne-Sophie Bérard vous propose un parcours en trois étapes.

DÉSORIENTÉS…
Absurdité, désenchantement et dénonciation

Loin d’accepter les règles, les artistes détournent les codes du travail pour en dénoncer l’absurdité. Thierry Boutonnier avec Objectif de production tente, désespérément, d’expliquer à ses interlocuteurs comment augmenter leur productivité : la production laitière aux vaches, la transformation du porc au cochon… Dans ses deux vidéos The Trainee et The Real Snow WhitePilvi Takala se met en scène pour remettre en question les statuts et perturber les règles établies. Les Lettres de Non Motivation de Julien Prévieux sont des réponses de l’artiste à des vraies petites annonces expliquant pourquoi il n’est pas motivé pour le poste. Émilie Brout et Maxime Marion, dans Untitled SAS, dénoncent la spéculation dans l’art et dans l’économie en général en créant une société la plus immatérielle possible. 

MOTIVÉS ?
À la quête d’un sens et d’un désir

Ici, les artistes s'intéressent à la place et à la valeur du travail dans notre vie. Répondez à l'Enquête d’opinion de Josephine Kaeppelin qui s'intéresse à notre relation intime au travail. Tic tac tic tac, regardez l’heure, Bertrand Planes a ralenti son horloge Life Clock 61320 fois, de façon à tourner au rythme de la cadence d’une vie ! Soufflez sur le miroir de Jean-Baptiste Caron dans Matière à réflexion, vous y découvrirez des mots qui qualifient le sens du travail pour chacun d'entre nous. Enfin Donald Abad avec La carrière à bras-le-corps explore sa carrière sous tous les angles, prêt à la transformer, l'embrasser ou l'épuiser.

ENGAGÉS !
Nouveaux protocoles et nouveaux usages

Cette troisième section invite à penser et construire ensemble une nouvelle relation au travail. Avec Sewing Machine OrchestraMartin Messier propose un ballet sonore et lumineux des machines à coudre transformées. L’artiste Marianne Mispelaëre sera présente au Maif Social Club tous les samedis après-midi pour une ode au ralentissement et à la justesse à travers une des actions performatives. L'ensemble de ce travail sera exposé durant les absences de l'artiste. C'est désormais à vous d'intervenir : entrez dans l'isoloir pour inventer Un Autre CV qui rend hommage à nos chemins de vie. Gilbert Garcin nous offrira le mot de la fin grâce à sa photographie pleine de poésie et d'humour sur l'importance des chemins à construire. 

Pour découvrir l'exposition en avant-première, rendez-vous le samedi 20 janvier de 14h à 19h pour le vernissage !

Pour plus d'informations, cliquez ici.

Autres événements
14 oct
30 sep