Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Coronavirus: 71% des habitants des pays du G7 se disent impactés financièrement (étude)

Quelque 71% des habitants des pays membres du riche G7 ont déjà été touchés financièrement par la crise du coronavirus ou s'attendent à l'être, selon une étude du cabinet Kantar publiée mardi.

Réalisée en ligne du 19 au 21 mars auprès de 1.000 personnes dans chaque pays (Canada, France, Allemagne, Japon, Italie, Grande-Bretagne, États-Unis), l'étude fait également apparaître que 82% des habitants sont préoccupés par la santé de leurs proches avant la leur (73%). Et 86% sont préoccupés pour la santé de leur pays en général.

Sur l'impact financier, les plus touchés sont en Italie (82%), pays européen le plus dévasté par l'épidémie, et où les mesures de confinement ont commencé à être mises en place dès le 23 février dans le nord du pays. Ceux qui se disent le moins impactés sont en Allemagne (58%).

Toutefois, 29% des habitants du G7 disent ne pas s'attendre à ce que le coronavirus ait un impact financier au niveau personnel.

Concernant la perception de l'efficacité des gouvernements, l'approbation la plus élevée est en Italie (76%). Elle est en France de 61%.

Si 90% des habitants du G7 disent avoir bien ou assez bien compris les mesures qu'ils doivent prendre personnellement pour limiter la propagation de l'épidémie, ce taux n'est que de 46% en Grande-Bretagne et de 56% aux Etats-Unis.

Interrogés sur la coopération internationale pour apporter une réponse à la pandémie, 71% des Canadiens la jugent très bonne ou assez bonne, pour 65% aux États-Unis, 62% en Grande-Bretagne, 54% en France, 45% en Allemagne et 37% en Italie et au Japon.

Le Canada (65%), la Grande-Bretagne (57%) et l'Allemagne (56%) jugent que leurs services publics sont prêts à faire face à l'épidémie, loin devant l'Italie (44%), le Japon (43%) et la France (33%).

Pour l'information jugée la plus crédible, les citoyens du G7 s'en remettent pour 32% aux journaux télévisés, devant les médecins (22%) et les gouvernements et hommes politiques (13%), et loin devant les réseaux sociaux (5%).

Les marges d'erreurs sont de 3,1 pour les échantillons par pays et de 1,2 pour les résultats d'ensemble.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.