Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Climat: Hidalgo loue la relance économique pour "changer notre modèle"

La maire de Paris Anne Hidalgo a loué jeudi la relance économique telle que celle impulsée par les Etats-Unis, une opportunité de "changer notre modèle pour qu'il soit soutenable", a-t-elle dit lors du sommet virtuel sur le climat organisé par la Maison-Blanche.

"Les États-Unis, sous la présidence de Joe Biden, montrent aujourd'hui le chemin", a affirmé l'élue socialiste, seule participante française avec Emmanuel Macron. "Avec leurs deux plans de relance, ils donnent à l'économie américaine, aux États de l'Union, et aux villes auxquelles ils consacrent 365 milliards de dollars, les moyens de se relever et de se projeter".

"Ce que les États-Unis font ne peut être qu'une source d'inspiration pour l'Union européenne", a ajouté Mme Hidalgo, possible candidate à l'élection présidentielle de 2022.

Après avoir signé début mars un plan de relance de l'économie américaine de 1.900 milliards de dollars, le président démocrate Joe Biden a appelé jeudi le monde à "l'action" lors de son sommet sur le climat en dévoilant un nouvel objectif américain de réduction des émissions polluantes: il a promis de réduire les émissions de gaz à effet de serre de la première économie mondiale de 50% à 52% d'ici 2030 par rapport à 2005. Cet objectif double quasiment l'ancien engagement de Washington d'une diminution de 26% à 28% à l'horizon 2025.

Pour Anne Hidalgo, invitée parmi d'autres dirigeantes de villes ou de collectivités locales, la relance économique offre l'opportunité de "changer notre modèle pour qu'il soit soutenable et donc aligné avec l'objectif de neutralité carbone défini par l'accord de Paris".

Cet objectif nécessite notamment "une nouvelle stratégie pour transformer des secteurs industriels carbonés" qui doit mobiliser les États, "les villes, le secteur privé, les corps intermédiaires et bien sur les syndicats", estime Mme Hidalgo pour laquelle "une forme de nouveau multilatéralisme est en train de s'affirmer".

L'élue socialiste souligne aussi que "la relance doit être juste socialement" et bénéficier aux classes moyennes, "fondement de nos démocraties", aux travailleurs "dont les métiers vont changer en profondeur" et aux populations "les plus vulnérables".

Les dirigeants doivent "des résultats" à la jeunesse mondiale, qui "veut des actes forts", conclut Mme Hidalgo en appelant à "inventer un nouvel ordre mondial: au multilatéralisme des nations, ajoutons un multilatéralisme associant les villes et la société civile".

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.