Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Christian Jacob défend une écologie du "progrès" et de la "croissance"

Le président du parti Les Républicains Christian Jacob, qui réunit les jeunes de son parti samedi et dimanche à Paris, défend dans une tribune une écologie du "progrès" et de la "croissance".

"Nous devons encore réduire drastiquement la part du carbone dans les transports, l'habitat et l'industrie, mais sans grever la croissance", soutient M. Jacob dans une tribune publiée dans le quotidien Le Monde, alors que le changement climatique est une préoccupation particulièrement forte chez les jeunes.

Compte tenu de la croissance démographique mondiale, l'agriculture "devra produire davantage pour nourrir la planète. Ce qui est notre premier devoir", plaide le dirigeant politique et ancien agriculteur, pour qui "les enjeux environnementaux et sociétaux (...) ne peuvent prévaloir sur ces enjeux stratégiques de sécurité alimentaire".

"Contrairement à ce qu'assurent les tenants de la décroissance, le progrès n'a jamais cessé d'améliorer nos vies", soutient Christian Jacob.

"Pour produire la même quantité de richesses, un Chinois ou un Indien consomme trois fois plus d'énergie qu'un Européen" et "l'efficacité énergétique d'un pays augmente de façon très nette avec l'augmentation du PIB par habitant", si bien que "les marges d'amélioration significative de l'efficacité mondiale se trouvent chez les pays émergents, que nous devons encourager par la recherche et l'innovation", fait-il valoir.

M. Jacob estime en outre que "tout miser sur l'électrique (...) est dangereux, car nous deviendrons dépendants de la Chine" et promeut les énergies renouvelables d'origine agricole comme les biocarburants ou le biogaz.

Il défend également la capture et le stockage du CO2 et les controversées "new breeding techniques" ou NBT, qui permettent de modifier le génome des plantes sans insertion de gène étranger (transgénèse) et "ne peuvent être écartées d'un revers de main sous la pression des activistes déclinistes".

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.