Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Budget: le Sénat dit "non" à un "Loto de la biodiversité"

Le Sénat s'est opposé jeudi, lors de l'examen en première lecture du projet de budget pour 2023, à la création, sur le modèle du "Loto du patrimoine", d'un "Loto de la biodiversité", fustigeant un "greenwashing du jeu".

Proposée par un député Renaissance, Jean-Marc Zulesi, la création de ce jeu de grattage n'a pas été discutée dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale, mais a été retenue par le gouvernement après l'utilisation de l'article 49.3 de la Constitution.

Contrairement au Loto du patrimoine, le dispositif ne serait effectif que pour l'année 2023. Il pourrait rapporter entre 10 et 15 millions d'euros à l'Office français de la biodiversité.

Mais cette initiative s'est attirée une volée de bois vert au Sénat, le ministre des Comptes publics Gabriel Attal se contentant de formuler un avis "défavorable" à sa suppression.

"Dix millions d'euros, c'est pas avec ça qu'on va financer la biodiversité", a affirmé Christine Lavarde (LR), pour qui "l"idée derrière, c'est soit de créer un nouveau jeu pour la Française des Jeux, soit de venir financer des actions de communication pour parler de la biodiversité".

"C'est même un enjeu de santé publique", a-t-elle poursuivi, pointant les "dangers des jeux et de l'addiction qui peut être créée par le jeu".

"C'est irresponsable", a renchéri le rapporteur général du Budget Jean-François Husson (LR), appelant à "tourner le dos à un vent de populisme vert".

"10 millions d'euros pour faire de la +com+", a-t-il lancé alors que le Loto du patrimoine "a l'avantage de mettre un coup de projecteur sur un certain nombre de biens patrimoniaux qui reflètent l'identité de la France".

A gauche, Angèle Préville (groupe PS) a fustigé "une proposition pernicieuse, très bien habillée". "Il s'agit de greenwashing du jeu", a-t-elle affirmé.

L'initiative a été en revanche défendue par Nadège Havet (groupe RDPI à majorité Renaissance), pour qui elle "s'inscrit dans la volonté de valoriser la biodiversité".

Le Sénat doit achever jeudi l'examen en première lecture des articles de la partie "recettes" du projet de loi de finances pour 2023.

vm/lum/as

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.