Bistrots et terrasses de Paris au patrimone de l'humanité: la municipalité soutient "à fond" la candidature

La Ville de Paris a dit lundi qu'elle soutenait "à fond" l'initiative d'une association qui veut voir les bistrots et terrasses de la capitale inscrits au patrimoine mondial de l'humanité géré par l'Unesco, alors qu'un "fonds culturel" sera bientôt lancé.

L'"Association pour l'inscription au patrimoine immatériel des bistrots et des terrasses de Paris pour leur art de vivre" remettra en septembre un dossier au ministère de la Culture, chargé de présenter les candidatures à l'Unesco en mars 2019, pour une décision au plus tôt en décembre de l'an prochain, ou en janvier 2020.

"Nous sommes à fond derrière cette initiative", a déclaré Olivia Polski, adjointe au Commerce de la maire PS, Anne Hidalgo, lors d'une conférence de presse de l'association, conviée le 21 juin pour une "réunion de travail" à l'Hôtel de Ville.

"Les bistrots sont des lieux de partage, de brassage, qui permettent à notre ville d'être si différente des autres capitales", a-t-elle tweeté.

L'association propose aux Parisiens et aux "amoureux des bistrots du monde entier", une adhésion à 3 euros sur son site internet www.bistrotsetterrassesdeparis.org, qui permettra de récolter des fonds qui iront dans un "fonds culturel", a annoncé son président Alain Fontaine.

Dès l'automne, ce fonds financera la venue d'"apprentis du monde entier, dans les bistrots parisiens, pour qu'ils apprennent la cuisine française", a-t-il affirmé, mais aussi d'"envoyer des jeunes apprentis français se former à l'étranger".

Il permettra également de soutenir financièrement l'organisation d'évènements culturels (concerts, etc) dans les bistrots, tels que des lectures de textes de Victor Hugo par l'acteur Jacques Weber, dans 20 établissements (un par arrondissement) de la capitale, à partir de septembre.

Le comédien reprendra ainsi son spectacle "Hugo au bistrot", joué en avril au restaurant-théâtre La scène Thélème.

"Nous sommes un réseau social physique, nous voulons partager cet art de vivre qui est un frein à la violence", a déclaré à la presse M. Fontaine, vantant le bistrot et la "mixité sociale extrêmement importante", de ce lieu "intergénérationnel", un "effaceur ethnique, confessionnel".

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.