Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Appel pour une gouvernance multilatérale de l'océan, bien commun de l'humanité

Un "appel pour l'océan" est lancé vendredi notamment par la navigatrice Catherine Chabaud, prônant "une gouvernance multilatérale active" pour ce "bien commun de l'humanité".

L'appel doit être présenté à Monaco vendredi, Journée mondiale des océans, par les navigateurs candidats au prochain Vendée Globe en 2020.

"Alors que les Etats-Unis se sont retirés de l'accord de Paris sur le climat et que débutent aux Nations unies des négociations sur la Haute mer, de nouvelles initiatives sont nécessaires pour préserver l'océan", souligne le texte, initié aussi par l'océanographe Françoise Gaill et l'ex-armateur Eudes Riblier, président de l'Institut français de la mer.

L'océan "exige une gouvernance multilatérale active et engagée pour éviter qu'il soit la source de fractures majeures entre les nations (...) les initiateurs de l'appel estiment indispensable qu'il soit considéré comme +la chose de tous+ et non pas +la chose de personne+ ou de quelques-uns: le bien commun de l'Humanité", ajoute le texte, ouvert aux signatures (www.OceanAsCommon.org) et adressé d'abord aux responsables politiques.

"Pour répondre aux problèmes de pollution et de développement durable, il faut une lecture nouvelle, prenant en compte l'idée de patrimoine commun. L'idée de responsabilité collective doit être au-dessus de celle de liberté", a expliqué Catherine Chabaud à l'AFP.

Pour les signataires, "cette approche ne remet pas en cause le droit de la mer et les principes de liberté, souveraineté et partage. Mais elle place la responsabilité au-dessus. Ainsi, la liberté des mers doit-elle être encadrée, afin que les prélèvements soient partout organisés et coordonnés durablement, ou que les droits souverains accordés aux Etats riverains aient pour contrepartie des efforts de connaissance, de préservation et, si nécessaire de réparation du milieu marin", ajoute l'appel pour qui "le temps d'une responsabilité partagée et assumée de l'océan" est venu.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.