Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

ADN de synthèse: le français DNA Script lève 35 millions d'euros

La société parisienne DNA Script, qui développe un procédé innovant de production rapide d'ADN de synthèse pour la recherche pharmaceutique, a annoncé jeudi une levée de fonds de 35 millions d'euros en vue de préparer son démarrage commercial aux Etats-Unis.

Incubée dans la pépinière de start-up de l'hôpital Cochin à Paris, DNA Script a développé une nouvelle méthode de fabrication d'acides nucléiques en utilisant des enzymes, permettant selon elle de lever nombre de freins par rapport aux approches chimiques classiques.

Sa nouvelle levée de fonds a été menée par LSP, l'une des principales sociétés d'investissement européennes spécialisées dans les sciences de la vie, en association avec Bpifrance et ses autres actionnaires historiques, dont notamment le groupe américain Illumina, géant mondial du séquençage ADN, ainsi que le laboratoire pharmaceutique allemand Merck KGaA.

"Nous avons désormais atteint la maturité technologique suffisante pour envisager la commercialisation des premiers produits", a déclaré dans un communiqué Thomas Ybert, président et cofondateur de DNA Script.

Ces produits "auront comme principal objectif de permettre aux clients de mener à bien des tests de biologie moléculaire en moins d'une journée, grâce à un accès en quelques heures à l'ADN synthétique" requis pour ces tests, contre quelques jours voire semaines à l'heure actuelle, a-t-il précisé.

Avec ces nouveaux moyens financiers, DNA Script compte ainsi étoffer ses équipes aux Etats-Unis en charge du développement et de la future commercialisation, et aussi renforcer son équipe de recherche parisienne.

La société estime que sa technologie a "le potentiel d'accélérer considérablement le développement" de nouvelles thérapies dites "personnalisées", ciblant des catégories spécifiques de patients en fonction de leur profil génétique.

Elle entrevoit aussi à terme de nombreux autres débouchés comme la chimie verte (plastiques biosourcés, biocarburants) ou l'agriculture (cultures OGM).

Les brins d'ADN ayant une durabilité et une densité exceptionnelles, DNA Script s'intéresse par ailleurs à leur potentiel pour stocker des données numériques, à l'instar de géants technologiques comme l'américain Microsoft ou le chinois Huawei.

etb/tq/eb

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.