ID d'ailleurs

Suisse : des aurores boréales artificielles pour renforcer les liens sociaux

©Incredible Arctic/Shutterstock

L'entrepreneur suisse, Dan Acher, n'en est pas à son coup d'essai en terme de projets sociaux et participatifs innovants. Dernier en date : des aurores boréales artificielles qui créaient la surprise et l'émerveillement collectif. 

Un phénomène rare et sublime que l'on peut admirer surtout dans les pays nordiques. Les aurores boréales ne sont pas à la portée de tous. Dan Acher a eu l'idée de donner l'occasion à tous d'admirer ces incroyables voiles colorés dans le ciel. Il recrée le phénomène et le diffuse dans les villes. Une prouesse technologique au rendu absolument magique. 

Les réactions sont sans appel. C'est l'émerveillement collectif. D'incroyables jeux de lumières dansent dans le ciel au dessus d'un public silencieux et époustouflé. Et c'est précisément ce que recherche l'entrepreneur suisse. Rassembler. La technologie qui rend possible cette œuvre d'art est minutieuse : « La simulation est obtenue grâce à la distribution et à la superposition de lasers à haute puissance, une programmation de mouvements et de variations de couleurs, associées à la transformation de la densité de l’air via l’injection de particules » décrit Dan Acher. 

Une start-up qui crée de l'émotion

Des pianos collectifs, des cinémas en plein air, des boîtes d'échange, avec sa start-up Happy City Lab, il crée tout un tas de projets participatifs et innovants dans différentes villes. L'idée est toujours la même : susciter des réactions, des interactions entre inconnus, créer la surprise et donner quelques instants de plaisir aux gens, au détour d'une rue, d'une place, d'un quartier.

Les aurores boréales artificielles de Dan Acher ont déjà été dupliquées au Japon, en Australie et en Ecosse. 

L'entrepreneur suisse ne connait pas le syndrome de la page blanche. Jamais en reste d'idées nouvelles, plus de 100 projets ont déjà été réalisés, tandis que 200 autres dorment encore au chaud. Vivement le prochain.