Le chiffre

Photovoltaïque : inauguration de la plus grande centrale sur toiture d'IDF

©Thanakit Jitkasem/Shutterstock

Avec ses 12 000 m³ de panneaux solaires, la centrale photovoltaïque sur toiture de l'Haÿ-les-Roses (Val de Marne) est désormais la plus grande d'Île-de-France.

La plus grande centrale photovoltaïque d'Île-de-France a été inaugurée hier à Haÿ-les-Roses (Val de Marne) sur le toit d'un réservoir d'eau potable, par la maire de Paris, Anne Hidalgo. Pourvue de quelque 6 578 panneaux solaires, l'installation doit permettre d'injecter environ 1 600 Mwh/an dans le réseau local, de quoi fournir en électricité 500 foyers annuellement.

L'opérateur public Eau de Paris, qui gère le réservoir, a profité de l'occasion de la rénovation du toit du bâtiment pour installer ces panneaux solaires, qui viennent s'ajouter aux 10 autres centrales photovoltaïques déjà possédées par la société. Débutée en septembre 2016, la réfection de l'étanchéité a coûté près de 2,5 millions d'euros, financés à 50 % par l'Agence de l'Eau Seine-Normandie, tandis que la partie photovoltaïque a été entièrement prise en charge par Eau de Paris, et devrait être entièrement amortie par la revente de l'électricité à Enedis, selon ses promoteurs.

Pour Anne Hidalgo, ce projet représente une nécessité, face à une « urgence » climatique sans précédent : « Une urgence qui fait que si on ne pose pas des actes assez radicaux aujourd'hui par rapport à notre modèle de consommation d'énergie ou de biens communs comme l'eau, demain il sera trop tard ». La maire de Paris a par ailleurs rappelé que ce projet de grande envergure s'inscrivait dans « le Plan Climat Air Énergie de Paris », présenté en novembre 2017 et visait à « faire de Paris une ville neutre en carbone et 100 % énergies renouvelables en 2050 ». Pour l'instant, la ville s'est engagée à porter à 25 % la part des énergies renouvelables dans ses murs en 2020 : elles représentent pour l'instant 17 % de sa consommation.

Avec AFP.