Conso

La mode vegan s’installe à Paris

Maud et Judith Pouzin ont ouvert à Paris la première boutique de mode 100 % vegan en France.
©Valérie François/ID

Manifeste 011, la première boutique de mode française 100 % vegan a ouvert ses portes à Paris, ce samedi 9 décembre.

La tendance vegan a depuis plusieurs années envahi nos assiettes puis notre salle de bain, elle s’installe désormais doucement mais sûrement dans notre dressing. Si sûrement que samedi 9 décembre a ouvert à Paris la première boutique de mode 100% vegan et responsable : Manifeste 011. Rencontre avec les créatrices, Maud et Judith Pouzin.

Qu’est-ce que la mode vegan ?

On connaît les habitudes alimentaires des vegans qui consistent à ne manger aucun produit issu de l’animal comme la viande, le poisson, les œufs, le lait… La mode vegan est donc une mode sans matière animale c’est-à-dire sans cuir, sans laine, sans soie.

En quoi est-ce un problème d’acheter un pull en laine ?

Aujourd’hui à moins de fabriquer de manière artisanale, il est impossible de concevoir des vêtements à l’échelle industrielle sans que cela ait un impact sur les conditions de vie des animaux. Il n’y a qu’à regarder les vidéos de l’ONG PETA (People for the Ethical Treatment of Animals) pour voir à quel point les moutons sont maltraités chez les éleveurs qui font de la laine.

La mode vegan peut-elle être tendance ?

La mode bio et vegan a encore une image ringarde. On imagine des vêtements sans forme, peu séduisants. Nous voulons aller à l’encontre de cela. Nous allons montrer qu’il y a des créateurs qui développent une mode vegan tendance et belle. Notre pari est aussi d’arriver à séduire des personnes qui ne sont pas vegan. Pour cela, elles doivent d’abord être séduites par les produits. Ensuite peut-être s’intéresseront-elles à la façon dont ils ont été fabriqués.

Les étiquettes ont été conçues à partir des cartons dans lesquels les vêtements sont arrivés dans la boutique.
©Valérie François/ID

Quelles sont les alternatives au cuir actuellement ?

Aujourd’hui il existe des matériaux très innovants qui remplacent le cuir comme le cuir d’ananas (le pinatex), le cuir de champignons (le muskin) ou même de pommes (pellemela). Les designers utilisent aussi le polyuréthane dont la technique de production est bien plus écologique que le traitement du cuir.

La mode vegan est-elle chère ?

C’est vrai que ces produits sont plus chers que ceux de la fast fashion. Mais à partir du moment où l’on conçoit un vêtement de manière éthique, cela a un coût.  La fast fashion nous a fait oublier le vrai prix des vêtements ! Lorsqu’on achète un jean 15 euros, il faut se poser des questions : par qui a-t-il été fabriqué ? Comment ? Dans quelle matière ? Pour quelle qualité ? Mais pas besoin d’être ultra riche pour acheter vegan. Nous aurons à la fois des jeunes créateurs qui ont un positionnement assez haut de gamme mais aussi des marques plus connues comme Véja qui font des baskets entre 80 ou 100 euros. Ce qui n’est pas plus cher que d’autres marques traditionnelles moyenne gamme.

Votre boutique est vegan et responsable ? Pourquoi ?

Pour nous la mode vegan doit aussi être responsable. Pas question pour nous de vendre un sac fait dans un plastique polluant et fabriqué par des ouvriers sous payés ! Cependant une marque 100 % parfaite n’existe pas. Nous avons donc décidé de jouer la carte de la transparence. Le client a besoin de savoir d’où viennent les produits, comment ils sont fabriqués, pourquoi l’entreprise a choisi telle matière plutôt qu’une autre. Pour cela nous allons mettre une tablette dans la boutique que les clients pourront consulter. Ils auront ainsi accès à toutes les informations sur les produits (à partir de janvier).

Vous définissez votre boutique comme un laboratoire d’innovations écologiques ? Quelles sont les innovations que l’on va y trouver ?

Notre boutique, designée par le studio Quetzal, a été conçue comme un laboratoire qui met l’accent sur les avancées écologiques. Nous faisons attention à tout : gestion des déchets, énergie, matériaux utilisés dans la boutique. Nous avons été accompagnées dans notre démarche par Zéro Waste France. Par exemple, nous ne donnons pas de sacs. Ceux qui en veulent devront acheter un sac en tissu fabriqué par une entreprise française que nous vendons à prix coûtant. De même, les étiquettes ont été conçues à partir des cartons dans lesquels les vêtements sont arrivés chez nous. Il n’y a pas de tickets de caisse. Notre électricité vient d’Enercoop, une coopérative qui propose de l’énergie 100 % renouvelable. Si un jour nous pouvons embaucher, là aussi nous aurons une démarche sociale en employant par exemple des femmes en réinsertion.

La mode vegan est-elle la mode du futur ?

On l’espère bien sûr ! Mais si la mode vegan commence à arriver à Paris, c’est encore loin d’être le cas partout. Tout cela va mettre du temps à bouger. Pour certains, c’est juste un phénomène de mode. Cela nous agace car au contraire notre projet est réfléchi. Nous nous inscrivons dans cette génération d’entrepreneurs qui ont envie de changer les choses durablement. Il y a encore beaucoup de travail, d’explications et d’informations à donner. C’est pourquoi il est important de proposer de belles choses et surtout de ne pas avoir un discours moralisateur ou agressif.

Adresse :  Manifeste 011 - 14 rue Jean Macé – 75011 Paris