Sport

Le Pacifique à la nage pour alerter sur la pollution des océans : le pari de Benoit Lecomte

Benoit Lecomte, aux côtés de sa femmes et ses deux enfants, se prépare à partir en mer à la nage, pour de long mois.
©Martin Bureau/AFP

Ce mardi 5 juin, le nageur franco-américain, Benoit Lecomte, s'est élancé dans l'océan Pacifique depuis une petite plage à l'est de Tokyo. D'ici plusieurs mois, il rejoindra les côtes de San Francisco après avoir parcouru près de 9000 kilomètres à la nage. Un pari fou, pour alerter sur la pollution des océans.

Benoit Lecomte a entamé, ce matin, la traversée de l'océan Pacifique à la nage. De Tokyo à San Francisco, il s'apprête à parcourir 8800 kilomètres en six à huit mois. 

Des recherches sur la pollution des océans dans le vortex plastique du Pacifique nord

Accompagné d'une équipe de chercheurs, il traversera le "septième continent plastique", en passant par la partie nord du Pacifique pour réaliser plusieurs recherches sur la pollution des océans. L'équipe entend prélever des échantillons pour constituer une vaste base de données sur les particules de déchets qui jonchent les eaux du Pacifique. Elle fixera également des balises sur certains débris, afin de suivre leurs trajectoires.

Huit heures de nage chaque jour pour parcourir 8800 kilomètres

Le nageur s'est élancé en mer pour ce projet inédit, devant de nombreux spectateurs, journalistes, famille et amis, au large de la petite plage tokyoïte. Ses deux enfants l'ont accompagné sur les cents premiers mètres, avant de revenir sur la terre ferme et laisser leur père continuer sa route. À bord du voilier qui accompagnera la longue traversée, le reste de l'équipe a pris la mer un peu avant lui.

Benoit Lecomte, qui prépare ce voyage depuis des années, devrait nager huit heures par jour, ce qui équivaut à brûler 8 000 kilocalories. "Je suis très impatient de me lancer", a-t-il déclaré avant son départ, aux journalistes de l'AFP.