ID d'ailleurs

Italie : un village restauré par un grand patron du luxe

©Claudio Giovanni Colombo/Shutterstock

C'est dans le petit village médiéval de Solomeo, au cœur de la campagne toscane, que Brunello Cucinelli, créateur de la marque éponyme, a établi ses quartiers. Son credo : concilier luxe, développement local et épanouissement de ses salariés.

À 150 kilomètres de Florence, une élégante harmonie règne sur ce village d'artisans. Brunello Cucinelli, spécialisé dans le prêt-à-porter de luxe, a fait de Solomeo le fief de son empire. Alors que sa marque éponyme était déjà lancée depuis sept ans, c'est en 1985 que cet homme d'affaires humaniste découvre ce petit bourg médiéval, dont sa femme est originaire. Il en tombe amoureux et transforme la cité.

Du travail pour tous les habitants

Il y a notamment fait construire un théâtre, un amphithéâtre, une école où l'on enseigne la couture, le jardinage ou encore la construction. La plupart des 500 habitants du village travaillent pour lui. Dans cette cité exemplaire, les employés bénéficient d'une paie supérieure de 20 % à celle imposée par le secteur, des horaires aménagés qui concordent avec les crèches des alentours et des primes gracieuses. Dès la première année d'introduction en bourse, le patron a choisi de partager les bénéfices de l'entreprise avec ses salariés. L'usine Cucinelli est un immense domaine de verdure qui s'étale sur 30 000 mètres carrés.

Ce fils d'ouvrier, autodidacte, passionné de lettres et de philosophie s'est nourri de la culture humaniste. Philanthrope, dans la vie comme en affaires, il semble avoir trouvé la clé du succès.