Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Social

Liban : formation de la communauté d’accueil et des déplacés syriens

Depuis plusieurs années, le Liban est une terre d’accueil pour les déplacés syriens. Ce flux de migrants syriens, ajouté aux migrants palestiniens et iraquiens, exerce une pression considérable sur les ressources économiques du pays, où le taux de chômage est estimé à 27 % pour la population libanaise, et à 50 % si on prend en compte la population immigrée – ce qui créé des tensions entre communautés libanaises et communautés de réfugiés.

S'engager
Acteurs en transition, associations, fondations, entreprises.... nos partenaires sont #TousActeurs pour une société plus durable. Dans cet espace, la rédaction d’ID n’exerce pas de droit de regard sur les informations disponibles et ne saurait voir sa responsabilité engagée.

A l’heure actuelle, 70 % de syriens vivent en dessous du seuil de pauvreté et 67 % de libanais sont vulnérables. Dans ce contexte, le projet qui a débuté en juillet 2016, s’attache à donner les même chances d’insertion professionnelle à la communauté d’accueil libanaise et aux déplacés syriens.1 million de déplacés syriens  25 % des Libanais vivent avec moins de 3.50 euros par jour 

Objectifs

Le projet de Positive Planet International a soutenu 371 jeunes libanais et déplacés syriens au Liban, de 18 à 35 ans. 

Créer une meilleure cohésion entre les deux communautés, et ainsi instaurer un environnement favorable pour le développement de leurs activités conjointes. Développer les opportunités d’insertion professionnelle. Permettre aux réfugiés d’avoir leur propre activité génératrice de revenu.

Positive Planet International a offert dans le cadre de ce projet une assistance technique à l’ONG locale Makhzoumi Foundation, pour le développement de son offre de services à destination des populations ciblées par le projet (renforcement des compétences professionnelles, développement de nouvelles opportunités et offre de solutions financières de type micro crédits).

Bénéficiaires

  • 371 bénéficiaires : Communauté d’accueil libanaise (39 %) et Syriens déplacés (61 %)
  • 82 % de femmes contre 18 % d'hommes.
  • Formés en coiffure (70), en coiffure masculine (60), en restauration (171) ou en soins de beauté (70) et tous les 371 en entreprenariat et compétences en affaires.

Mise en oeuvre

  • Renforcement des capacités de l’ONG locale Makhzoumi Foundation.
  • Formation de son personnel et soutien au développement de leurs services d’appui aux populations cibles.
  • Offre de formations aux bénéficiaires et accompagnement sur mesure pour les aider à créer, développer leur activité génératrice de revenu.
  • Suivi de la formation.
  • Education financière des bénéficiaires et mise à disposition d’outils en vue du développement de leur microentreprise.