Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Techno/Médias

Côte d'Ivoire : maisons Digitales

Depuis le début des années 2000, la Côte d’Ivoire a été confrontée à une série de crises socio-politiques et militaires qui a fortement aggravé la situation de précarité du pays.​

S'engager
Acteurs en transition, associations, fondations, entreprises.... nos partenaires sont #TousActeurs pour une société plus durable. Dans cet espace, la rédaction d’ID n’exerce pas de droit de regard sur les informations disponibles et ne saurait voir sa responsabilité engagée.

Contexte

Les conditions de vie de certaines populations, déjà précaires, se sont considérablement dégradées : le nombre de personnes dans cette situation a augmenté, avec un taux de précarité qui est passé de 38,4% en 2002 à 42,7% en 2014.

Les femmes sont les plus touchées. Selon l’Institut National de la Statistique, 67% des femmes en Côte d’Ivoire vivent sous le seuil relatif de la précarité.

Pourtant, les femmes jouent un rôle économique et social crucial dans le secteur informel et le cercle familial.

Par conséquent, il est nécessaire de renforcer et de valoriser leurs compétences professionnelles et financières.

Alors qu’aujourd’hui les femmes et les jeunes filles ont moins accès à Internet que les hommes, l’accès aux nouvelles technologies permettrait de renforcer l’inclusion numérique des femmes, favoriser leur accès à l’information et à l’éducation, optimiser la gestion de leurs activités génératrices de revenus et enfin améliorer leurs conditions de vie et celles de leurs familles

Objectifs

Renforcer l’autonomie économique et financière des femmes entrepreneures vulnérables dans cinq communes du district d’Abidjan, telle est l’ambition du projet des Maisons Digitales créé par la Fondation Orange en Côte d’Ivoire (FOCI)

La FOCI qui, depuis 2006, s’engage dans l’amélioration des conditions de vie des femmes ivoiriennes, assure la fourniture en équipements numériques des Maisons Digitales et apporte, en collaboration avec Positive Planet International, son expertise en communication et sa forte connaissance des partenaires locaux et bénéficiaires afin de susciter l’intérêt de 750 femmes pour les outils technologiques dans la gestion de leurs activités et leur visibilité.

55 % des femmes Ivoiriennes sont au chômage

93 % des emplois sont dans le secteur informel