Environnement

Solaris Civis

Investissez dans une centrale solaire au sol qui respecte l'environnement.

Investir
Objectif: 150 000€
Date de fin:
ID n’ayant qu’un rôle d’intermédiaire technique, les informations contenues dans cet espace sont communiquées par le partenaire et ne sont ni un engagement contractuel ni un conseil en investissement. Investir dans des projets comporte un risque d’illiquidité et un risque opérationnel pouvant entrainer une rentabilité moindre que prévue et un risque pouvant aller jusqu’à la perte totale ou partielle du montant investi. N’investissez que si vous avez tout compris !

À Ventabren, à 50 km de Marseille, des habitants ont convaincu la municipalité de les soutenir dans le développement d'une centrale solaire au sol. Les fondateurs du projet l'inscrivent dans une vision plus large : reconquête énergétique et agricole d'une friche, mise en place d'une politique "Énergie Positive" à l'échelle de la commune… Avec les citoyens de Ventabren, demain c'est déjà aujourd'hui !

53 hectares de broussailles, enclavés entre une autoroute (à 200 m au sud) et une ligne TGV (à 400 m au nord) … Deux antennes relai de téléphonie mobile s’élèvent, incongrues au milieu de la végétation. Entièrement brûlé par un grand incendie en 1986, le terrain n’a jamais été reboisé par l’ONF.

La reconquête énergétique et agricole de cette friche se profile désormais, grâce à l’association Ventabren Demain et son projet de centrale solaire. Une fois implanté sur la zone, le parc photovoltaïque Solaris totalisera 5 MW de puissance sur une surface d’environ 6 ha seulement. Il produira 7900 MWh par an, l’équivalent de la consommation d’électricité (hors chauffage) de près de 2500 foyers.

Logo SolarisCivisLe potentiel initial du site atteignait 12 MW (plus du double !), mais les initiateurs du projet ont choisi de limiter la puissance de l’installation pour réduire son impact environnemental. William Vitte, co-fondateur et président de Ventabren Demain, précise : « Afin de minimiser l’emprise au sol du parc solaire, on a décidé de l’équiper de panneaux solaires à haut rendement. On a la chance de compter parmi nous un directeur de Schneider Electric, Xavier Roulleau, qui est spécialiste du photovoltaïque. Alors pour étudier à fond les solutions techniques, on est parés ! » Et pour ne pas devoir tirer des câbles jusqu’au poste électrique d’Éguilles distant de 4 km, ils ont trouvé une solution ingénieuse avec ENEDIS : un raccordement au réseau par une connexion sur une ligne aérienne de 20 kV qui passe à 400 m à peine.

La démarche volontariste de ces Ventabrennais en matière de respect de l’environnement et d’ancrage local fort a même incité France Nature Environnement PACA à adresser aux autorités préfectorales une lettre de soutien au projet Solaris ! L’énergie photovoltaïque au sol, « oui, mais pas à tout prix et pas n’importe comment », dixit FNE, même dans la région la plus ensoleillée de France. L’association est vigilante, et a édicté une charte de critères pour les projets de centrales solaires au sol.