Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Finance

Tribune : La finance durable au défi de l’impact

Thierry Philipponnat, Economiste, Chargé de la revue stratégique d’Eurosif.
©Aurélia Blanc

La systématisation d'une pratique de la gestion financière combinant rentabilité et impact positif devra nécessairement passer par l'élaboration d'un cadre réglementaire à l'échelle européenne et donc, d'un dialogue constructif entre acteurs du secteur et pouvoirs publics, explique dans une tribune à ID l'économiste Thierry Philipponnat.

La finance durable se trouve à une étape clef de son développement. La part des professionnels de l’investissement convaincus qu’il ne saurait y avoir d’investissement rentable dans un monde non-durable croît de jour en jour comme en témoigne la proportion considérable d’actifs financiers aujourd’hui gérés en intégrant les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance. Mais, si cela constitue une première étape utile et nécessaire, cela n’est plus suffisant : la question est maintenant de systématiser une pratique de la gestion financière qui combine rentabilité et impact positif sur le monde dans lequel elle investit. Le défi est de taille.

 

Pour arriver à cet objectif, la pratique de l’investissement doit notamment s’inscrire dans un cadre réglementaire favorable. C’est ce à quoi travaille la Commission européenne qui a lancé en mai 2018 plusieurs chantiers réglementaires traitant respectivement de la classification (taxonomie) des actifs verts, des indices bas carbone et de l’information des investisseurs. Les réglementations européennes qui émergeront de ces chantiers seront cruciales car de leur bon calibrage dépendra la capacité des financiers à allouer, là où ils sont nécessaires, les centaines de milliards d’euros nécessaires à la transition vers une économie non-carbonée.

 

Élaborer une réglementation ayant un impact positif est un travail délicat qui nécessite de combiner ambition et prise en compte des contraintes du monde réel. Cet équilibre ne peut qu’être la résultante d’un dialogue nourri entre les acteurs de la finance durable (professionnels de l’investissement, acteurs de la société civile, entreprises concernées, experts et universitaires) d’une part, et les pouvoirs publics (Commission européenne, Parlement européen, Gouvernements, régulateurs) d’autre part. C’est la raison pour laquelle les forums nationaux regroupant les acteurs de la finance durable en Europe, comme le Forum pour l’Investissement Responsable en France, ont entrepris une revue stratégique d’Eurosif en tant que plateforme qui les fédère et qui porte leur ambition au niveau européen. L’objectif, sans ambiguïté, est de faire évoluer Eurosif pour être en capacité de devenir une voix forte, reconnue et incontestable permettant de faire de la finance durable développant un impact la façon normale de faire de la finance en Europe. 

 

Thierry Philipponnat 

Economiste 

Chargé de la revue stratégique d’Eurosif

 

 

Retrouvez ici l'intégralité du premier numéro d'Investir Durable, le magazine de la finance durable.