Un projet pour protéger récifs et mangroves de Nouvelle-Calédonie primé

Un projet visant à protéger les récifs, herbiers et mangroves de la zone côtière du nord-est de la Nouvelle-Calédonie, zone classée patrimoine de l'Unesco, a été primé par le ministère des Outre-mer, a annoncé le ministère.

La palme Ifrecor (Initiative française pour les récifs coralliens), dotée de 5.000 euros, a été remise mardi soir par la ministre des Outre-mer Annick Girardin à Nadia Heo, présidente de la commission environnement de la province Nord de Nouvelle-Calédonie, pour un projet qui prévoit de protéger 371.400 hectares de récifs, herbiers et mangroves du lagon de la province nord.

Depuis 2011, le concours de la palme Ifrecor invite les élus de Martinique, Guadeloupe, La Réunion, Mayotte, Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna, Polynésie française, Saint-Martin ou de Saint-Barthélémy à se mobiliser pour la préservation et la gestion durable des récifs coralliens, herbiers et mangroves. Ce concours est soutenu financièrement par les ministères des Outre-mer et de la Transition écologique et solidaire.

En 2016, c'est un projet valorisant la mangrove, porté par la mairie de Mont-Dore, là aussi en Nouvelle-Calédonie, qui avait été primé pour son travail sur l'évolution de la capacité de la mangrove à piéger le CO2.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.