Revue de presse

Verdir son quotidien ou son jardin (revue de presse)

Revue de presse durable
©Brian A Jackson/Shutterstock.com

Des clés pour verdir son quotidien ou son jardin, et participer à son échelle à l'effort écologique en ce début d'année.

Pour commencer l'année du bon pied, rien de tel, comme le veut la tradition, qu'un petit regard sur les avancées passées. En la matière, Actu Environnement a réalisé une petite infographie des actualités marquantes de 2017, de quoi anticiper au mieux les enjeux de 2018. Vous pouvez aussi regarder les vœux de notre ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, qui insiste sur le besoin de solidifier notre plan climat, d'accélérer les mesures en faveur de la solidarité climatique et travailler un « green new deal ».

A titre plus personnel, le site BioAddict vous propose une feuille de route pour verdir votre quotidien : consommer bio, changer de cosmétiques ou de pratiques dans votre jardin... de quoi progresser chaque jour un peu plus dans son engagement.

Viril et écolo ?

Cela plairait-il pour autant à nos voisins italiens ? A en croire la récente polémique qui agite les réseaux sociaux, ce n'est pas gagné: « l’entrée en vigueur du sac biodégradable obligatoire et payant pour les fruits et légumes a provoqué une véritable révolte » explique le Courrier International, qui revient en détail sur la crainte de nos voisins de voir dans cette mesure une taxe occulte qui avantagerait des proches de Matteo Renzi... Dans ce pays où les hommes ont la traditionnelle réputation d'être plutôt macho et désireux de mettre en avant leur virilité, cela s'explique peut-être simplement : une étude récente publiée par le magazine Scientific American et relayée par Green et Vert explique en effet que certains hommes restent peu actifs à l’effort écologique en raison de la peur de sembler peu viril, voire même efféminé. « Les statistiques témoignent que les hommes ne sont pas forcément désintéressés par l’environnement mais seraient cependant plus inquiétés par leur virilité » précise l'article en ajoutant que « les individus, quels que soit leur sexe, qui utilisent des sacs réutilisables quand ils font leurs achats sont vus comme plus féminins que ceux qui achètent des sacs en plastique » ... vous voyez ?

Cultiver son jardin

Pour les faire changer, peut-être pouvons-nous les inciter à voir les choses autrement : en prenant exemple sur les Anglais qui commencent à utiliser les crottes de chien (et le biométhane qui s'en dégage) pour éclairer les rues (ainsi que le relaie le Guardian - explications en français ici). En leur suggérant de s'approprier un terme qui pourrait être « mot de l'année », à savoir la notion d' « Agrihood », nouvelle expression qui désigne un quartier urbain construit autour de l’agriculture. « L’agriculture y joue alors un rôle à la fois central et multiple : nourricier, paysager mais aussi social et fédérateur. Fréquent en campagne, cette façon d’envisager la construction et la vie d’un quartier fait désormais son apparition en ville » explique le site We Lab.

De quoi, sans doute, faire rire les Polynésiens qui aiment cultiver leur Faatu, « jardin potager, sans engrais ni produits chimiques » dont nous parle le magazine GEO ce mois-ci.

2018, année de la sagesse où l'on comprendra enfin que les réflexes traditionnels sont souvent de bons guides pour l'avenir ?