ID d'ailleurs

Brésil : un tournoi de football LGBT

©Andrejs Marcenko/Shutterstock

La « Champions LiGay » est née au Brésil. Le premier tournoi brésilien de football qui voit s’opposer des équipes composées de joueurs homosexuels et transsexuels.

Au Brésil, pays sacré du ballon rond, le plus couronné de la Coupe du Monde, le football est une religion nationale. C’est aussi un terrain de jeu très traditionnellement réservé aux hommes hétérosexuels. Au mois de novembre dernier, s’est déroulée la « LiGay » à Rio de Janeiro, une ligue de football réservée aux joueurs homosexuels et transsexuels. Une grande première pour le pays.

L’initiative grandit timidement au Brésil. La communauté LGBT commence à se frayer un chemin dans le monde du sport et particulièrement du football. Non sans peine, Les homosexuels et transsexuels revendiquent leurs droits dans un pays plein de paradoxes. L’un des premiers à légaliser le mariage gay en 2013, il tient aussi la première place du sinistre podium des crimes homophobes (dont plus de 40 % du total mondial sont commis au Brésil).

Les « Unicorns » à l’origine de l’initiative

Deux ans auparavant, le club des « Unicorns » se lance à Sao Paulo. Premier club gay brésilien, ses effectifs ne cessent d’augmenter. Fort de ce succès grandissant, la LiGay ne tarde pas à se mettre en place, à leur initiative. Le premier championnat se déroule en novembre dernier.

Aujourd’hui, plus d’une quinzaine de clubs revendiqués LGBT sont développés dans tout le pays. Les supporters sont, quant à eux, de plus en plus nombreux à supporter la cause, malgré l’hostilité de certains.

Une belle avancée pour le pays qui a longtemps considéré le monde du foot comme exclusivement masculin (les joueuses de football ont, elles aussi, du mal à s’imposer dans le milieu).

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.