ID d'ailleurs

Canada : des tiny houses pour lutter contre l'installation d'un oléoduc

©TinyHouseWarriors - DR

Pour protester contre la construction d’un oléoduc sur leurs terres, une population amérindienne utilise une défense peu commune : des tiny houses.

C’est dans la région canadienne de la Colombie Britannique que vit la nation autochtone des Secwepemc. C’est également sur ces terres que la société pétrolière Kinder Morgan a décidé d’installer un oléoduc sur plus de 500 kilomètres. Un conflit d’intérêt les oppose en raison de cette décision prise sans même consulter certains des peuples indigènes vivant sur le territoire concerné.

Faire barrage avec des tiny houses

L’arme de défense contre l’oppresseur : des tiny houses. Il s’agit de petites maisons alimentées à l’énergie solaire. Accompagnés de quelques activistes, les amérindiens ont fondé l’association des Tiny house warriors et prévoient une dizaine de constructions tout au long du futur chantier.

Kanahus Manuel, la cheffe de file du mouvement appelle aux soutiens. Le coût de construction de chacune des maisons s’élèverait à environ 4 000 euros. Une lutte qui n’est pas vaine puisque les Tiny house warriors ont déjà été rejoints par Greenpeace, qui craint les risques de pollution des eaux et des sols et l’empoisonnement des ressources de la population autochtone.