Social

Tester le revenu universel : la volonté de 8 collectivités

©Tony Stock/Shutterstock

Huit territoires souhaitent expérimenter, à l'échelle locale, le revenu universel, dans le cadre du droit à l'expérimentation des collectivités, qui pourrait prochainement être assoupli.

Dans une tribune publiée au JDD ce week-end, huit présidents de conseils départementaux ont annoncé leur volonté de tester la mise en place d’un revenu universel -ou revenu de base- sur leur territoire (Gironde, Gers, Meurthe et Moselle, Haute Garonne, Ille-et-Vilaine, Seine-Saint-Denis, Aude et Ariège). Cette mesure, au programme du candidat du parti socialiste, Benoit Hamon, lors des dernières présidentielles, qui consiste à verser à tous, sans condition de salaire, un revenu unique minimum, avait alors suscité de nombreux débats.

L’annonce suit celle faite par Emmanuel Macron la semaine dernière lors du 100e Congrès des maires, d’un assouplissement à venir -via une réforme constitutionnelle- du droit à l’expérimentation des collectivités. Lequel, sous certaines conditions, permet aux territoires de prendre des mesures normalement réservées à la voie législative ou réglementaire pour une période déterminée. C’est donc sous cette réserve que les 8 territoires auront la possibilité d’agir.

Les raisons évoquées par les auteurs de la tribune : entre autres, l’inefficacité du Revenu de solidarité active (RSA), aujourd’hui de 545,48 euros pour une personne sans enfant. De nombreuses personnes qui ont le droit de recevoir cette allocation -30 % précisent-ils- ne la demandent pas, en raison notamment de la complexité de la procédure. Leur objectif : donner à « celles et ceux qui passent à travers les mailles du filet de toutes les politiques publiques une opportunité de reprendre le chemin de l’emploi ».

Mettre en place un revenu universel vous parait-il envisageable ?

Choix