Investir

Crowdfunding : 336 millions d'euros collectés en 2017

©pixldsign/Shutterstock

Sur un an, les fonds levés via les plateformes de financement participatif ont progressé de 44 %. Le prêt affiche la plus forte hausse, avec une augmentation de 102 %.

Le financement participatif a le vent en poupe dans l'Hexagone. En 2017, 336 millions d'euros ont été collectés via les différentes plateformes de crowdfunding, selon le baromètre annuel du secteur, réalisé par l'association Financement participatif France (FPF) et le cabinet KPMG, dévoilé ce jeudi. Un chiffre en progression de 44 % par rapport à l'année précédente et qui témoigne de la bonne santé de la finance alternative - qui s'oppose à la finance « traditionnelle » et comprend, en plus du crowdfunding, les cagnottes en ligne, les fonds de prêt aux entreprises en ligne ou encore les prêts à la conso- qui a avoisiné le milliard (940 millions) d'euros collectés l'an dernier.

Dons et prêts en hausse, investissements en régression

Des trois types de crowdfunding, c'est le prêt qui a enregistré la plus forte progression, passant à 195,6 millions en 2017 contre 96,6 millions en 2016 (+112 %). Un marché pourtant encore « totalement embryonnaire », selon FPF, car régulé depuis 3 ans seulement.

De son côté, le don a connu une progression moins conséquente (+ 20 %), enregistrant 82,8 millions collectés en 2017 contre 68,7 millions l'année précédente. Si le marché connait une forte concentration autour de quelques gros acteurs, comme Kisskissbankbank ou Ulule, il continue cependant à voir l'émergence de nombreuses plateformes spécialisées, telle que Miimosa pour l'agriculture.

Enfin, les investissements -equity crowdfunding- ont reculé de 15 % sur un an. Une situation notamment due, explique Stéphanie Savel, présidente de FPF, à l'attentisme autour de l'élection présidentielle et à la volonté des particuliers de voir un retour sur leurs premiers investissements avant de poursuivre. L'investissement représente en outre le type de crowdfunding le plus risqué.

Près de 4 millions de financeurs depuis le lancement des plateformes

En 2017, le nombre de financeurs a aussi progressé (+1,6 million) et au total, près de 4 millions de personnes ont participé au financement de plus de 24 000 projets depuis le lancement des plateformes.

Le crowdfunding est un mode de financement de plus en plus populaire chez les Français, notamment auprès de la population jeune, adapté tant aux usages qu'à la possibilité pour chaque financeur d'agir sur sa stratégie d'investissement dans l'économie réelle », Mikaël Ptachek, spécialiste Fintech KPMG.

Parmi les porteurs de projets, les TPE/PME et ETI sont celles qui ont attiré le plus de financements, avec 65 % des fonds collectés, suivies des entreprises sociales et solidaires (14 %), des start-ups (12 %) et des particuliers (6 %). Un « élargissement du champ d'intervention du financement participatif (...) à tous les secteurs de l'économie et tous les types de structures » qui marque une tendance notable, précisent FPF et KPMG.

Autre dynamique : l'économie réelle a capté la majorité des fonds collectés en 2017. L'immobilier et les énergies renouvelables (ENR) notamment, en raison d'un mode de financement adapté à ce type de projets, un retour sur investissement plus important et des risques moindres, mais aussi, dans le cas des ENR, d'une contribution à la transition énergétique, commente Stéphanie Savel. Le secteur social a pour sa part représenté 30 millions d'euros collectés, distribués entre le sport, l'enseignement et l'humanitaire/solidaire.

©KPMG/FPF