Le chiffre

Non-respect de la qualité de l'air dans l'UE : la Commission rendra une décision en mars

La pollution atmosphérique serait responsable de 400 000 morts prématurés chaque année dans l'UE.
©GUNMANPHOTO/Shutterstock

La Commission européenne a annoncé lundi se laisser un mois pour étudier les mesures présentées par neuf Etats membres de l'Union Européenne pour lutter contre la pollution atmosphérique.

Verdict dans le courant du mois de mars. Lundi, la Commission européenne a annoncé qu'elle consacrerait un mois à l'étude des mesures présentées par 9 Etats membres de l'Union Européenne pour lutter contre la pollution atmosphérique. La République tchèque, l'Allemagne, l'Espagne, l'Italie, la France, la Hongrie, la Roumanie, la Slovaquie et le Royaume-Uni avaient été convoqués à Bruxelles fin janvier pour non-respect des normes européennes, dépassant régulièrement les limites d'émissions de particules fines (PM10) et de dioxyde d'azote (NO2). Ils avaient jusqu'à vendredi dernier pour soumettre des solutions pour améliorer la qualité de l'air, dans un mouvement qualifié de «  dernière chance » par la Commission.

Ces neuf pays avaient déjà fait l'objet de plusieurs avertissements de la part de Bruxelles, rappelant notamment le nombre de morts prématurées, estimées à 400 000 par an dans l'UE, liées à la pollution de l'air. En mars, ils sauront si les solutions proposées sont jugées efficaces, faute de quoi ils risquent un passage devant la justice européenne.

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.