Environnement

La fondation Brigitte Bardot lance une campagne de sensibilisation contre la fourrure

©Fondation Brigitte Bardot - DR

La fondation Brigitte Bardot a lancé, mardi 26 décembre, sa nouvelle campagne pour interpeller le public sur le commerce de la fourrure.

Doublures, cols ou capuches en fourrure de vison, de coyote, ou de raton laveur. De la fourrure véritable vient orner vestes et accessoires, depuis plusieurs années déjà. Dans l’indifférence de ceux qui la portent, voire à leur insu. Pour les sensibiliser, la fondation Brigitte Bardot a lancé hier une nouvelle campagne d’affichage à Paris et en région parisienne. Un blouson dont le col en fourrure ruisselle de sang et un slogan : « J’aime les animaux… morts ! » à l’image pour alerter. Un renvoi au site jeneportepasdefourrure.com pour informer.

Un appel aux consommateurs

« C’est un appel aux consommateurs : n’achetez pas ces vestes avec des cols et des capuches en fourrure, car derrière chaque fourrure, il y a une immense détresse animale. » expliquait hier le porte-parole de l’association, Christophe Marie, au micro de RTL. Aux côtés du grand public, c’est également le gouvernement que l’association de défense des animaux cherche à interpeller. Dans le prolongement de cette action, une lettre ouverte de Brigitte Bardot au gouvernement était publiée mercredi 27 décembre. Abattage des animaux sans étourdissement, gavage des oies, exploitation d’animaux sauvages dans les cirques et élevage d’animaux pour leur fourrure y sont pointés du doigt. De nombreux pays interdisent ces pratiques. « Et la France ? » demande la présidente de la fondation.

La campagne choc de la fondation Bardot contre la fourrure vous parait-elle efficace pour sensibiliser les consommateurs ?

Choix

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.