ID d'ailleurs

Brésil : la lutte de Greenpeace pour protéger le récif amazonien

©Filipe Frazao

Le gouvernement brésilien a choisi de ne pas inclure les blocs pétroliers proches du récif de l'Amazone, dans ses enchères de 2018.

Le 14 novembre dernier, le Conseil de la politique énergétique du Brésil (CNPE) a finalement renoncé à mettre en vente en 2018 des blocs pétroliers à l’embouchure de l’Amazone (« Foz do Amazonas »), où se trouve le récif de l’Amazone. Les compagnies pétrolières Total et BP avaient acquis des blocs dans cette même zone lors d’enchères en 2013, mais n’ont toujours pas obtenu les licences environnementales nécessaires pour démarrer l’exploitation. L’institut brésilien pour l’environnement (Ibama) a notamment demandé des informations complémentaires à la suite de l’étude d’impact environnemental de Total, faute de renseignements fiables quant aux conséquences sur la faune et la flore en cas de marée noire. L’association GreenPeace avait lancé une pétition signée par plus d’un million de personnes dans le monde, toujours en cours, afin que le récif soit protégé, et se félicite de cette petite victoire. D’autres blocs de cette zone pourraient être inclus dans les enchères de 2019. Greenpeace continue donc le combat !

#TousActeurs
Avec cette promesse, ID innove et permet de médiatiser des solutions accessibles à tous pour une société plus durable; un monde où s'informer revient à agir, où chaque information amène à des solutions concrètes. A vous de choisir !
A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.