Education/Citoyenneté

Des applis conçues pour et par les enfants pour se reconnecter à la nature

©Syda productions/Shutterstock

Se balader en forêt à la découverte d’essences d’arbres, fabriquer des objets ludiques grâce à la récupération, adopter les bons gestes pour devenir un véritable éco-citoyen à la maison… Autant d’applications pour enfants que vous pouvez désormais retrouver gratuitement en ligne, au sein du « Labo des applis ». Leur originalité : elles ont été développées par des écoliers !

Aujourd’hui, les supports mobiles, smartphones ou tablettes tactiles procurent de nouvelles possibilités d’éveil et d’expérimentation. Apprendre en s’amusant, c’est tout l’intérêt des applis destinées aux plus jeunes. L’application « La musique est dans la nature » permet de les sensibiliser au « fait maison » et à la récupération des déchets. Des fiches techniques et ludiques pour apprendre à réaliser des instruments de musique originaux : un sifflet en noyau d’abricot, une flûte en carotte, des castagnettes en coquillages, des maracas en bouteilles de plastique, voire un harmonica en cartouches d’encre de stylo à plume !

Les enfants deviennent éco-citoyens

« Ecolife » est une application de pédagogie aux éco-gestes. En visitant chaque pièce de la maison, on y glane des informations sur différents domaines : économie d’énergie, tri sélectif, cycle de l’eau, transport, alimentation… On y retrouve notamment des conseils en matière d’économie d’électricité ( utiliser des ampoules basse consommation, éviter le mode veille sur nos appareils… ) ou d’économie d’eau ( privilégier la douche au bain, laisser le robinet fermé pendant le brossage de dents… ).

Ecolife éduque aux éco-gestes de la maison
©Ecolife

Explorer la nature

L’appli « Chass’Empreintes » offre aux enfants un parcours interactif dans la forêt, pour acquérir des connaissances sur les arbres, les animaux et les insectes. Ils peuvent repérer comment identifier différentes essences d’arbres, grâce à leurs feuilles. En reconnaissant les silhouettes des insectes, ils obtiennent des informations sur différentes espèces retrouvées couramment en Europe. Trouver les empreintes d’animaux leur permet d’en savoir davantage sur leur zone d’habitation, leur comportement ou leur régime alimentaire.

L'appli Chass'Empreintes permet de mieux connaître les arbres, les insectes et les animaux.
©Chass'Empreintes

La création numérique adaptée aux plus jeunes

Toutes ces applis sont nées grâce à « Connectons nos écoles », un programme pédagogique innovant qui offre l’opportunité aux classes de primaire de tester des usages numériques. Il y a quelques années, seuls les développeurs pouvaient concevoir des applis. Aujourd’hui, il existe des moyens simples pour le grand public, comme PandaSuite, un outil de création de contenu interactif, qui ne nécessite pas de savoir coder. Ainsi, les élèves, pour créer leur application, peuvent se concentrer sur le parcours utilisateur et le contenu graphique.

Ce programme a été initié par Le Cube, premier centre dédié à la création numérique en France, ouvert à l’initiative de la ville d’Issy-les-Moulineaux ( Hauts-de-Seine ). Depuis 10 ans, il propose aux enseignants et à leurs élèves d’explorer des narrations originales par le biais des nouvelles technologies. « Ainsi, les objets connectés, la robotique, la réalité augmentée, le livre numérique, les serious games, les technologies interactives deviennent des supports de narration et d’apprentissage, de scénario d’aventures ou de documentaires », explique Hélène Gestin, directrice du centre.

Créer des applis sur les thématiques de la nature et de l’écologie était l’occasion de mettre à profit des notions de biologie, d’histoire, de géographie et de français, tout en sensibilisant les enfants à l’environnement. La Maison de la Nature et de l’Arbre de Meudon a ouvert ses portes aux cinq classes participantes et mis à leur disposition toutes les ressources documentaires. « C’est une façon de leur faire prendre conscience qu’eux aussi ont leur rôle à jouer sur l’environnement, pas seulement les adultes. Ils se projettent davantage comme de véritables éco-citoyens. Les applis deviennent des outils au service des éco-gestes », conclut Hélène Gestin.