Donner

« Mon argent, quel impact ? », rencontre avec la finance solidaire

©Black Jack/Shutterstock

Mardi 21 novembre s’est tenue la conférence « Mon argent, quel impact ? » co-organisée par le Crédit Municipal de Paris et Financement Participatif France. L’occasion pour des acteurs de la finance solidaire de faire le point sur les dernières avancées du secteur.

Comment donner du sens à son argent ? C’est autour de cette thématique que se sont réunis au Crédit Municipal de Paris, mardi 21 septembre, plusieurs acteurs de la finance solidaire pour une soirée de réflexion animée par Frédéric Vuillod, fondateur du site Mediatico.fr. L'occasion pour les invités de discuter, devant un parterre composé de professionnels, d'investisseurs mais aussi de quelques curieux, de la place émergente de l'économie sociale et solidaire et des nouveaux usages qui y sont liés.

Des projets qui ont du sens

Lors de cette rencontre, quatre binômes, composés chacun d'un porteur de projet et d'un « apporteur de solutions », se sont succédé sur la scène pour faire le point sur différentes branches de la finance solidaire, sous des angles thématiques tels que l'alimentation et l'agriculture (GREEN'ELLE), l'habitat (Solifap), ou encore l'emploi local (Les trouvailles d'Amandine).

L'occasion, pour les porteurs de projet, de présenter leur activité et d'aborder les difficultés rencontrées, notamment lors de leurs recherches de financements. C'est le cas par exemple de Cécile Roux, fondatrice de GREEN'ELLE, projet de ferme aquaponique urbaine, qui a eu recours à une première levée de fonds à hauteur de 22 000 euros sur la plateforme MiiMOSA pour lancer son activité et qui recherche maintenant un investissement supplémentaire de 600 000 à 700 000 euros pour la développer. Une belle somme qui a tendance à faire fuir certains investisseurs classiques, qui peuvent douter de la viabilité de ces projets innovants et pour lesquels « il n'y a pas vraiment de modèle », explique-t-elle.

Un répertoire de solutions variées

C'est sur ce créneau qu'interviennent les apporteurs de solutions, qui proposent au grand public un panel d'outils lui permettant de participer, à son échelle, au développement d'activités à impact social ou environnemental. C'est le cas par exemple de la coopérative financière la Nef, qui propose à ses épargnants sociétaires d'avoir la main sur leur argent et de l'orienter vers des projets qui ont du sens ou de MicroDon, qui permet de soutenir des projets grâce au système de l'arrondi solidaire. L'investissement socialement responsable (Mirova) et l'épargne solidaire (Finansol) étaient également représentés.

Autant de solutions qui permettent de donner plus d'impact à son argent. Financement participatif, microcrédits, arrondi à la caisse, livret d'épargne solidaire... Pour les investisseurs et épargnants, les possibilités ne manquent pas lorsqu'il s'agit de contribuer à une économie de partage.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.