Le chiffre

Scandale Lactalis : l'ONG Foodwatch dépose plainte pour douze infractions

Entre août et décembre 2017, 37 nourrissons ont été touchés en France par l'épidémie de salmonellose.
©JEAN-FRANCOIS MONIER/AFP

L'association a annoncé mercredi porter plainte dans l'affaire Lactalis pour douze infractions, et pointe la « responsabilité de tous les acteurs impliqués ».

Les associations de consommateurs appellent à des sanctions dans l'affaire Lactalis. Après l'UFC-Que Choisir en décembre, c'est au tour de l'ONG Foodwatch de déposer plainte mercredi 14 février contre le géant de l'agroalimentaire, dont le lait contaminé avait provoqué une épidémie de salmonellose entre août et décembre 2017, touchant 37 nourrissons en France. 

L'association pointe 12 infractions engageant « la responsabilité de tous les acteurs impliqués », allant du producteur de laits infantiles -Lactalis- aux autorités publiques, en passant par les laboratoires de contrôle et la grande distribution. Des acteurs qui ont fait preuve de « nombreux manquements aux obligations légales », estime Foodwatch, débouchant sur la mise en danger des enfants, dont certains ont été « atteints dans leur intégrité physique ».

Un scandale qui aurait « pu et aurait dû être évité », analyse l'ONG, qui pointe en outre une « gestion particulièrement défaillante de la crise » et recommande un renforcement de la réglementation actuelle.